L’amélioration du monde du travail par le « design d’organisation »? William Morris, texte d’Aurélie Marchal, 2/7

 I. Les grands designers et leurs organisations

  1. 1. Morris & Co, Londres, fondé en 1861.

William Morris, fondateur du mouvement « Arts and Crafts  », est unanimement reconnu comme le principal acteur de l’émergence du design, en Angleterre à la fin du 19ème, en tant qu’approche humaniste de la création industrielle.

Cherchant à lutter contre les effets secondaires de la révolution industrielle, il pose les fondations du « design d’organisation » :

  • L’humanisme

  • Le plaisir au travail

  • Le travail collaboratif

  • Le partage du sens

  • La liberté créative

  • Une quête de qualité et d’esthétisme

  • Une vision commune au-delà des dualités

William Morris fait l’apologie de la beauté et du plaisir au travail. Cette recherche est pour lui très naturelle. Nos besoins vitaux ne se rassasient-ils pas généralement et positivement dans le plaisir, contrairement aux valeurs de souffrance et douleur héritées de notre culture judéo-chrétienne ?

Selon lui, le commerce et l’industrie gâchent de nombreux talents et sont aliénants, au sein des industries elles-mêmes mais aussi au sein de la société parce que leurs objectifs de profits individuels ne tiennent pas compte de la qualité des marchandises vendues, ni des personnes à qui elles s’adressent.

William Morris se demande donc à quoi sert tout ce progrès technique si ce n’est pas pour rendre le monde plus heureux. Le rôle de l’artiste est par conséquent de montrer l’exemple : le travail peut être source de plaisir.

« Nous nous sommes souvenus de ce que la plupart des gens ont oublié à force de se consacrer à la fabrication stérile et fastidieuse d’ersatz : il est possible d’être heureux, le travail peut être un plaisir, l’essence du plaisir réside dans le travail s’il va dans la bonne direction et si l’entraide est son moteur.»1

 atelier Morris & Co

Un atelier de Morris & Co

papier peint Morris

Exemple de la production de Morris & Co

1 William Morris, L’art et l’artisanat, Paris, Editions Payot & Rivages, 2011, p. 45.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’amélioration du monde du travail par le « design d’organisation »? William Morris, texte d’Aurélie Marchal, 2/7

  1. Ping : L’amélioration du monde du travail par le design d’organisation – am-designthinking-blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*