ENSCI - Les Ateliers

Studio de création Pratiques de l'écrit

Il s'agit, dans cet atelier, de (re)trouver la coïncidence entre les besoins techniques du designer de nommer de nouvelles choses, territoires — de les faire fonctionner — et les formes d'écritures contemporaines. Ce qui est mis en jeu, c'est la capacité du langage à déplacer, à mettre en mouvement, à rendre compte, à mettre en exergue, à rendre perceptible, visible, comprenant. C'est aussi aller à la rencontre d'une responsabilisation des mots et de celui qui les choisit. Outre des techniques acquises lors d'une pratique en groupe de l'écriture, les élèves auront, par l'exploration d'écrits différents, une possibilité agrandie de partager leur vision. Le travail commencera invariablement par une proposition d'écriture sous forme de thématique large, relayée par des exemples littéraires variés dans leurs « genres », car « la littérature est indivisible » et relais d'une expérience. Cette mise en place sera travaillée à l'oral en groupe, et seulement après analyse, les élèves produiront un ou plusieurs textes qui seront ensuite lus et retravaillés jusqu'à l'obtention d'une forme appropriée. C'est dire que l'écriture est aussi un travail d'écoute et de relecture. Enfin, à chaque semestre, l'expérience donnera lieu à un rendu, dont la forme pourra varier suivant les textes, du livret à l'enregistrement et à la performance ou à la publication en ligne (?).

Cet Atelier permettra, en outre, par la pratique de l'écriture, de l'analyse et de la lecture de mieux préparer les élèves à l'écriture d'un mémoire.

Objectifs

Développer ses propres outils d'analyse et de synthèse concernant l'écriture. Avoir une capacité d'écriture étendue, en compréhension entre le fond et la forme. Savoir utiliser le langage écrit comme un outil supplémentaire dans le cadre de sa pratique professionnelle.

Programme

Thématiques et bibliographies prévues (l'ordre des thématiques et les ouvrages pourront être modifiés, tenant compte des interactions possibles avec des Projets d'Ateliers):

  • Vibrations, variations, des ondes dans le paysage

Fernand Léger, Jérôme Game, David Christoffel, Bernard Heidsieck (poésie sonore), Fred Griot, Jean Eustache (scénario : La Maman et la Putain, « monologue d'Alexandre » p.94), Jean-Paul Sartre (La Nausée)

  • La mécanique lyrique

Olivier Cadiot, Charles Pennequin, Valère Novarina, Anne Portugal (Mes robots ménagers), Eugène Savitskaia, Manuel Joseph, Antonin Artaud 

  • Eloge du banal et/ou Les mots et les choses

Francis Ponge, Georges Perec (Penser/Classer), Marguerite Duras, Patrick Modiano, Anne-James Chaton, Emmanuel Adely (J'achète), Patrick Bouvet (Client zéro), Samuel Beckett.

  • Hybridations 

William S. Burroughs, Christian Prigent (Morale du Cut Up), William Faulkner (Le bruit et la fureur), Franz Kafka (La Métamorphose), Mark Z. Danielewski (La maison des feuilles), Daniel Foucard (Casse), Arno Schmidt

  • Le théâtre des opérations, pratique du réel

Michel Vinaver (La demande d'emploi, Les travaux et les jours), Jean-Charles Massera (France guide de l'utilisateur), Patrick Bouvet (Shot, In situ), Chloé Delaume (J'habite dans la télévision)

  • Sciences-fictions

Frankenstein (1818) de Mary Shelley ou les romans de Jules Verne et d'H.G. Wells à la fin du XIXe siècle, Norman Spinrad, scénarios de films (Stanley Kubrick…)

  • Formes de la ville

Michel Butor (L'emploi du temps), Walter Benjamin (Paris, Capitale du XIXème siècle), Emile Zola, Alexis Pernet (Marges intérieures), Philippe Vasset (Un livre blanc), Charles Pennequin (La ville est un trou), Georges Perec (Tentative d'épuisement d'un lieu parisien, l'Infraordinaire), François Bon, Jacques Roubaud (La forme d'une ville change plus vite, hélas, que le coeur des humains)

  • La matière des choses

Gorges Perec (Les choses), Les Cahiers d'histoire de l'Aluminium, Marcel Proust (La Recherche), Francis Ponge