Atelier FabLab 2

Directeur de projet : François Brument
Équipe : J.-L. Fréchin, S. d'Henin, U. Petrevski

Le FabLab, lieu « laboratoire » de fabrication, sera l'occasion pour chaque étudiant d'envisager la pratique du design industriel dans un contexte où il est directement acteur de la chaîne de production. L'objectif du FabLab est en effet d'inscrire la fabrication au cœur même du processus de création, afin qu'elle soit partie intégrante du temps de la projection et de la création, et non pas seulement l'étape finale de la concrétisation matérielle. Dans cette convergence entre conception et production, le FabLab se propose comme espace d'expérimentation de nouveaux processus de création d'objets.

L'atelier de projet de ce semestre a pour objectif d'explorer plus particulièrement les typologies d'objets que le contexte du FabLab rend possibles et d'investir les méthodes et processus pour parvenir à leur réalisation. A la différence des procédés mécaniques industriels de (re)production comme le moulage ou l'emboutissage, qui produisent en série un modèle unique, les procédés de fabrication du FabLab comme l'impression 3D et le fraisage numérique permettent d'envisager la variation dans la série ou encore la fabrication au cas par cas en actualisant le modèle numérique. Quels types d'objets pouvons-nous alors imaginer à partir de ces nouveaux procédés qui offrent la possibilité de créer une multitude de modèles en 3D et de fabriquer chacun d'entre-eux par impression 3D ? Quelles formes de conception évolutives et mutualisées peut-on aussi imaginer dans ce contexte ?

Produire dans un FabLab c'est agir dans les potentiels et limites de l'outillage à disposition. Il s'agit alors de bien en saisir le mode de fonctionnement, pour pouvoir l'exploiter avec justesse, voire le détourner. Quels types de séquences/combinaisons de fabrication peut-on envisager entre les multiples outils disponibles dans les ateliers de l'ENSCI ? Quelles matérialités, finitions, perception cela confère t-il alors à l'objet ?

Le projet :

L'objectif du projet est d'explorer les typologies d'objets les plus pertinentes pouvant être produites dans le contexte du FabLab de l'ENSCI. Et de proposer les objets les plus significatifs de cette démarche de conception/production/diffusion. C'est dans l'adéquation entre l'objet et son système productif que se lira la qualité des propositions. Celles-ci devront être attractives, démonstratives, poétiques et susciter l'envie et l'étonnement.

Le faire, l'expérimentation et la transversalité seront au cœur du projet, il ne s'agira pas de s'en tenir à des hypothèses mais bien d'élaborer et rendre fonctionnelle la chaîne de conception/production et d'aller jusqu'à la réalisation des objets finis et jusqu'à la diffusion et le partage de leur « recette ». Il faudra pour cela investir les machines disponibles à l'école (imprimante 3D, fraiseuse numérique et les machines des ateliers bois, métal, plastique, maquette et du studio digital…) non pas comme des outils de maquettage ou de prototypage mais  comme des outils de production.

La définition du FabLab par Nick Gershenfled

Un FabLab est un réseau de laboratoire local permettant l'accès à l'invention et la fabrication à des individus par la fourniture d'outils digitales et de fabrications.

Vous pouvez utiliser le FabLab pour faire tout ce que vous souhaitez et le partager avec les autres utilisateurs.

L'éducation au FabLab se déroule par le projet et la pratique. Vous êtes sollicité pour contribuer aux documentations et instructions des processus.

Le FabLab regroupe des enjeux actuels et historiques de natures et d'objectifs différents mais convergents. 

Les propos et visions de Jean Prouvé appliqués à l'ENSCI ont montré l'importance de la « fabrication et des ateliers » sur les processus de création et d'apprentissage. 

  • Faire des technologies un élément d'émancipation et de libération plutôt que d'aliénation.
  • Mettre la pratique et la démarche expérimentale au cœur de l'apprentissage.
  • Valoriser les démarches de dignité et d'estime de soi par la pratique.
  • Permettre l'émancipation et les capacitations individuelles.
  • Construire des espaces relevant du bien commun et du vivre-ensemble.
  • Créer les conditions de l'autonomie et de l'indépendance des territoires (réparations, productions spécifiques, inventions, recherches, etc.)
  • Valoriser les intelligences pratiques et théoriques (Système D, et faite le vous-même).

À partir de ces enjeux, il existe plusieurs approches convergentes et divergentes, sur la notion de FabLab :

  • Une nouvelle « conception fabrication distribution »  centrée sur des usages adéquats intéressant la construction du « Nouveau Monde industriel » et l'innovation sociale (fabless au fablab, artisanat 2.0, etc.).
  • Des méthodes d'accompagnement du changement et d'une utilisation sociale et humaniste des technologies (Waag,  Fing).

Le FabLAb est la conséquence de l'accessibilité des technologies.

  • Le concept de fabrication personnel est d'abord lié au logiciel 3D et au développement des cartes électroniques programmables.
  • L'informatique, le logiciel et les programmes sont primordiaux dans cette fabrication personnelle.
  • Les savoirs faire et outils classiques y ont également un place prépondérante, notamment en Europe. 

Les FabLabs du Nouveau Monde industriel

Les dimensions économiques, sociales, technologiques, et scientifiques du FabLab  sont un point d'intérêt majeur pour l'ENSCI.

Il convoque les réflexions sur les nouveaux schémas industriels de « Conception, production, distribution » personnel, artisanale (desktop manufacturing) ou Néoindustriel.

Le mariage de ces techniques rapides et participatives peut investir l'espace entre les technologies lourdes, les innovateurs agiles et les usages pour faire exister les idées et les projets : c'est donc un enjeu.

Cet espace s'inscrit également dans l'histoire du prototypage rapide, CAD/CAM, et de l'architecture Non Standard, etc... Il reprend les échanges ayant parcouru le BauHaus sur les réflexions autour des conditions de productions entre industrie lourde et  artisanat.

Le FabLab tel que nous l'imaginons à l'ENSCI doit s'éloigner de la production d'objets connus (machine à laver open source, lave-vaisselle, voiture à moteur atmosphérique essence) et s'atteler à inventer et proposer les nouveaux objets du XXIè siècle (objets programmables,  objet imprimable/téléchargeable, Spime, NéoObjet). 

C'est donc un espace d'invention autant qu'un espace de production. La dimension « innovation sociale »  est incluse et un objectif important de cette approche.

Les finalités pratiques, l'esthétique et la forme des dispositifs et des productions sont également un enjeu majeur et central pour faire symbole, adoption et s'inscrire dans notre culture et nos territoires.

Ce projet s'inscrit de ce que nous appelons les NéoObjets (JLF) ou dans les Spime de Bruce Sterling (Objet bavard)

CHARTE DES FAB LABS

Mission : les fab labs sont un réseau mondial de laboratoires locaux, qui rendent possible l’invention en donnant aux individus accès à des outils de fabrication numérique.

Accès : vous pouvez utiliser le fab lab pour fabriquer à peu près n’importe quoi (dès lors que cela ne nuit à personne) ; vous devez apprendre à le fabriquer vous-même, et vous devez partager l’usage du lab avec d’autres usages et utilisateurs.

Éducation : la formation dans le fab lab s’appuie sur des projets et l’apprentissage par les pairs ; vous devez prendre part à la capitalisation des connaissances et à l’instruction des autres utilisateurs.

Responsabilité : vous êtes responsable de :

  • La sécurité : savoir travailler sans mettre en danger d’autres personnes ni endommager les machines,
  • La propreté : laisser le lab plus propre que vous ne l’avez trouvé, 
  • La continuité : contribuer à entretenir et réparer les outils, à gérer les stocks de fournitures et à rendre compte des incidents.

Secret : les concepts et les processus développés dans les fab labs doivent demeurer utilisables à titre individuel. En revanche, vous pouvez les protéger de la manière qui vous choisirez.

Business : des activités commerciales peuvent être incubées dans les fab labs, mais elles ne doivent pas faire obstacle à l’accès ouvert. Elles doivent se développer au-delà du lab plutôt qu’en son sein et de bénéficier à leur tour aux inventeurs, aux labs et aux réseaux qui ont contribué à leur succès.

Source : fab.cba.mit.edu/about/charter/