Atelier de Fabrications Flexibles

Directeur de projet : Simon d'Hénin
Designer assistante : Justyna Swat
Coordinatrice de projet : Margot Casimir

Le FabFlex de l'ENSCI est un lieu de réflexion autour des dimensions économiques, sociales, technologiques, scientifiques et industrielles  offertes par la révolution de la fabrication flexible, ou fabrication digitale : machines à commandes numériques, imprimantes 3D, logiciels de conception dédiés.

Ces modes de fabrication questionnent les nouveaux schémas industriels de « Conception, production, distribution » : fabrication personnalisée, néo-artisanat,  fabrication industrielle locale à la demande. Cet espace s'inscrit dans le prolongement de l'histoire du prototypage rapide, CAD/CAM, et de l'architecture Non Standard, etc... Il reprend les échanges ayant parcouru le BauHaus sur les réflexions autour des conditions de productions entre industrie lourde et  artisanat. C'est donc un espace d'invention autant qu'un espace de production. La dimension « innovation sociale »  est incluse et un objectif important de cette approche. 

Le FabFlex, lieu « laboratoire » de fabrication, est l'occasion pour chaque étudiant d'envisager la pratique du design industriel dans un contexte où il est directement acteur de la chaîne de production. L'objectif du FabFlex est en effet d'inscrire la fabrication au cœur même du processus de création, afin qu'elle soit partie intégrante du temps de la projection et de la création, et non pas seulement l'étape finale de la concrétisation matérielle. Dans cette convergence entre conception et production, c'est un espace d'expérimentation de nouveaux processus de création d'objets. 

Quelles typologies d'objets sont rendues possibles par le contexte du FabFlex ? Quelles méthodes et processus peut on investir pour parvenir à leur réalisation ? A la différence des procédés mécaniques industriels de (re)production comme le moulage ou l'emboutissage, qui produisent en série un modèle unique, les procédés de fabrication comme l'impression 3D et le fraisage numérique permettent d'envisager la variation dans la série ou encore la fabrication au cas par cas en actualisant le modèle numérique. Quels types d'objets pouvons-nous alors imaginer à partir de ces nouveaux procédés qui offrent la possibilité de créer une multitude de modèles en 3D et de fabriquer chacun d'entre-eux par impression 3D ? Quelles formes de conception évolutives et mutualisées peut-on aussi imaginer dans ce contexte ? Quels types de séquences/combinaisons de fabrication peut-on envisager entre les multiples outils disponibles ? Quelles matérialités, finitions, perception cela confère t-il alors à l'objet ? 

L'objectif de l'atelier est d'explorer les typologies d'objets les plus pertinentes pouvant être produites dans le contexte de FabLab et plus largement dans le contexte de la Fabrication Flexible et de proposer les objets les plus significatifs de cette démarche de conception/production/diffusion. C'est dans l'adéquation entre l'objet et son système productif que se lit notamment la qualité des propositions.

Le faire, l'expérimentation et la transversalité sont au cœur du projet, il ne s'agit pas de s'en tenir à des hypothèses mais bien d'élaborer et rendre fonctionnelle la chaîne de conception/production et d'aller si possible jusqu'à la réalisation des objets finis et jusqu'à la diffusion et le partage de leur « recette ». Les étudiants doivent pour cela investir les machines disponibles à l'école (imprimante 3D, fraiseuse numérique et les machines des ateliers bois, métal, plastique, maquette et du studio digital…) non pas comme des outils de maquettage ou de prototypage mais comme des outils de production. Certains projets font l'objet d'une fabrication par nos partenaires extérieurs.