ENSCI - Les Ateliers
High-familiarity par L. Lobet en partenariat avec Kenwood
Kip call kip full par Z. Aegerter et S. Berger, en partenariat avec Orange
Paysages domestiques par Romain Remigereau, en partenariat avec Microsoft
Téléchargez le journal "L'ENSCI et les entreprises"

Directeur de projets en partenariat, responsable des relations avec les entreprises
01 49 23 12 36

directrice de projets en partenariat

Responsable administrative des partenariats
01 49 23 12 70

Un statut particulier

L'École nationale supérieure de création industrielle s'est positionnée, dès sa création, comme un lieu de relations et de pratiques avec l'entreprise. Son statut particulier d'EPIC (Établissement public à caractère industriel et commercial), ainsi que son placement sous la double tutelle du ministère de la Culture et la Communication, et du ministère de l'Industrie ont affirmé d'emblée cette originalité. 
L'École a été créée sur la base d'un projet pédagogique ouvert au monde économique, pour former des designers de qualité. Le partenariat s'inscrit dans cette dynamique, pour familiariser et préparer les élèves au monde de l'entreprise, ainsi qu'à une pratique ouverte de leur futur métier. Comprendre l'entreprise et ses enjeux, rencontrer ses différents acteurs, participer aux projets de l'industrie en accompagnant les évolutions de notre société sont autant de défis pour la formation des futurs designers.
Pour l'entreprise, travailler avec les élèves de l'ENSCI c'est entrer en contact avec un vivier de tendances, c'est obtenir un observatoire de veille privilégié, c'est enfin l'opportunité de « repousser les murs » et d'élargir sa vision.

L'école privilégie les approches d'innovation et de recherche

  • elles incitent les élèves à développer pensée, raisonnement, cohérence et stratégie ;
  • elles situent le partenariat dans une perspective de moyen ou de long terme, en bénéficiant de la vision créative et des idées de jeunes, sur des nouveaux usages, des positionnements innovants.

Les partenariats permettent donc d'explorer et d'éclairer des nouvelles pistes, de participer à l'innovation, d'effectuer des recherches de concepts de produits ou de services. L'objectif est de matérialiser des propositions adaptées aux objectifs définis conjointement avec le partenaire.
Les travaux de recherche, menés en partenariat par l'école, peuvent être imputés en crédit impôt-recherche aux entreprises.

Principe de fonctionnement d'un atelier de projet

La pratique des projets est organisée dans l'école en deux semestres, de fin septembre à fin janvier, et de fin février à fin juin. 
La durée des projets se situe entre 6 et 17 semaines (en fonction de la programmation pédagogique du directeur de projet/enseignant), à raison d'un minimum de 20h de participation par semaine pour chacun des élèves (les élèves consacrent la moitié de leur temps aux enseignements théoriques et pratiques, et l'autre moitié à la pratique du projet).
Les partenariats sont organisés en ateliers de projet qui regroupent 12 à 24 élèves. Ils sont encadrés par un directeur de projet, (un designer), qui intervient trois demi-journées par semaine, accompagné d'un assistant technique (designer) et d'une assistante administrative et pédagogique (pour l'organisation et la logistique).
Les ateliers de projet bénéficient de l'ensemble des équipements, des infrastructures et des moyens techniques de l'école : photo/vidéo/sonateliers matièresmatériauthèquedocumentation, atelier maquette, usinage 3D, ainsi que la mobilisation des conseillers techniques de ces différents lieux de ressources.
Des interventions d'experts et des enseignements dédiés à cette thématique sont également programmés.
Le projet est structuré par étapes : ainsi sont organisés des rendus en présence et avec la participation active du partenaire. Ces rendez-vous permettent des échanges entre les élèves et l'industriel, et participent activement au processus de recherche et d'élaboration des projets. 

Modalités d'un partenariat

Les partenariats donnent lieu à l'élaboration entre l'école et l'entreprise d'une convention qui définit leurs objectifs spécifiques.
À l'occasion de l'étude, il pourra être réalisé, en fonction des besoins et de la pertinence (et suivant la méthodologie qui sera établie) des approches immersions : recherche de tendances, d'innovation technologiques, d'usages et de comportements, d'ergonomie, de définition de problématiques restituées sous la forme d'esquisses, de boards, de dossiers, de vidéos brain-storming, recherche de concepts, positionnements et parti pris … également restitués sous la forme de cahiers d'idée, boards créatifs, roughs, scénarios d'usages, story boards, d'organigrammes fonctionnels, de maquettes d'étude, de schémas et dessins, de plans et principes techniques

L'ensemble aboutit à dossier projet complété par des éléments de communication (boards, plans, maquettes volumes, vidéos, animations multimédia, maquettes interactives…)
Une participation financière de la part de l'entreprise est demandée par l'Ecole. Son montant est défini conjointement en fonction de l'ampleur du sujet, de la durée du partenariat et des moyens mis en œuvre pour mener l'étude.
La participation financière versée à l'ENSCI / Les Ateliers est destinée à contribuer à la mobilisation des moyens engagés par l'Ecole pour mener les projets. Ce montant intègre l'ensemble des frais techniques, ainsi qu'une participation aux coûts de fonctionnement de l'établissement.
Les conditions de communication et de confidentialité sur les projets et les créations produites par l'école, de même que la propriété des projets ou les conditions l'exploitation des droits par l'entreprise seront définies par la convention.
À la suite du partenariat, en fonction des besoins de l'entreprise et des disponibilités réciproques, il peut être envisagé que des élèves, dont les propositions seraient sélectionnées par le partenaire, puissent être associés, sous forme de stages conventionnés, au développement de leurs projets. D'autres formules peuvent également être étudiées en fonction des besoins.
L'ENSCI s'intéresse à tous les aspects de la création industrielle et souhaite maintenir l'approche transversale qui s'y est développée à travers les domaines du produit, du service, des espaces urbains ou commerciaux, de l'industrie culturelle et du design de l'information.