ENSCI - Les Ateliers

Création de la chaire partagée Innovation publique ENA ENSCI

Yann Fabès, directeur de l'ENSCI-Les Ateliers et Nathalie Tournyol du Clos, directrice de la formation ENA inauguraient la Chaire Innovation Publique ENA ENSCI au Liberté Living Lab le 5 juillet 2017.

Côté ENA, c'est la directrice Nathalie Loiseau, récemment nommée Ministre chargée des Affaires européennes, qui avait investi ce projet il y a deux ans, consciente des enjeux de ce rapprochement qu'elle estimait baroque, de par la nature même des deux écoles, mais nécessaire. Nathalie Tournyol du Clos, en tant que directrice de la formation de l'ENA, reprenait donc le flambeau pour présenter la chaire avec Yann Fabès.

"Nous avons la conviction que le design et les designers sont essentiels pour faire prendre conscience des usages et faire parler les usagers. La mise en oeuvre des politiques publiques change et le design joue également un rôle dans l'évolution des organisations. Nous avons ainsi mis en place ensemble, ENA et ENSCI, depuis deux ans, des formations - en formation continue et en formation initiale. Ce travail a donné lieu aujourd'hui à la création de cette Chaire d'innovation publique. Cet intitulé intègre le design, l'approche comportementale et le numérique."

Côté ENSCI, Yann Fabès rappelle : "(...) L’intérêt de créer une chaire partagée entre l’ENA et l’ENSCI réside dans le fait que le design, par l’analyse du terrain croise la connaissance de l’action publique d’un point de vue organisationnelle cette dernière étant portée par l’ENA.   

L’ENSCI, dès son origine en 1982, forme des designers capables de concevoir des formes nouvelles y compris au service du bien public. C’est tout d’abord les projets portés avec les organismes et entreprises publiques (EDF, La Poste, la SNCF, la Ville de Paris, la Région Ile de France, le Musée du Quai Branly, le Centre Pompidou…) qui vont permettre de modéliser des approches spécifiques et de former nos designers à la question de l’utilité publique.

L’appareillage des designers permet en effet de mettre en œuvre des méthodologies intéressantes dans le cadre des politiques publiques car le design par les usages, les services, le numérique produit des concepts associés à des outils à même de transformer et d’améliorer le lien de l’usager aux services publics. Ce travail nous ne pouvons cependant le mener sans un opérateur comme l’est l’ENA. Il s’agit là d’allier la puissance publique à l’impertinence du design et ainsi éventuellement permettre l’introduction d’un vortex dans le cortex.

C’est cette conception du design développée depuis maintenant 35 ans qui nous permet d’avoir aujourd’hui des designers, issus de l’ENSCI, impliqués dans le champ social et public. Je pense notamment à François Jégou, à Xavier Figuerola et Alexandre Mussche de Talking Things ou bien Yoan Ollivier de Plausible Possible.

Pour l’ENSCI, l’intérêt est multiple. Il s’agit en premier lieu de produire de nouvelles approches et méthodologies liées au métier du designer comme cela était inscrit dans le projet de l’école au moment de sa création par le ministère de la Culture et celui de l’Industrie. C’est également l’opportunité d’articuler le champ de la formation initiale, de la recherche et de la formation continue sur un sujet sociétal majeur.

Ce projet porte un sens particulier pour nous, notamment dans notre relation à l’ENA. Puisque nous partageons, dans nos domaines respectifs, une mission de service public par la formation d’excellence."

Plus d'infos sur  http://www.chaireip.fr

  • Facebook
  • Google+
  • Twitter
  • Pinterest