ENSCI - Les Ateliers

Inscription en cours pour la rentrée 2017 !

Dossier de candidature à télécharger sur la page inscription

Présentation du Post-diplôme Design (Néo) Industriel


Conférence lors des DDAYS en mai 2016

Préambule

Le programme* « Design [néo] Industriel : penser, faire, entreprendre le numérique », est à la croisée du design et de l’entrepreneuriat pour innover avec le numérique dans une approche globale et transversale.

Ce nouveau post-diplôme est ouvert à un public croisé entre designers et acteurs de l’entreprise qui souhaitent bâtir, par le design, de nouveaux chemins de développement d’activités à l’ère numérique. Incarnée par des intervenants aux profils divers (artistes, historiens, entrepreneurs, designers, chercheurs, managers), sa pédagogie allie apport théorique, pratique d’outils numériques et réalisation de projets entrepreneuriaux.

Le numérique fait évoluer les façons de concevoir, industrialiser, distribuer ou consommer des produits et services. Impression 3D, robotique, fabrication personnalisée, design paramétrique en sont quelques illustrations. Au-delà de ces outils, le numérique redéfinit la façon d’entreprendre et de développer des activités : crowdfunding, open source, chaînes de valeur éclatées, modèles serviciels, plateformes et écosystèmes constituent autant de nouveaux modèles rendus possibles par le numérique.

Dans cette évolution, qui se caractérise entre autres par une augmentation de la concurrence, le raccourcissement des cycles et la fusion entre les rôles de consommateur et de producteur, les compétences en design et en entrepreneuriat sont déterminantes pour assurer la viabilité de produits ou services désirables.

*Accréditation Mastère Spécialisé auprès de la Conférence des Grandes Ecoles en cours

Objectifs

  • Créer et expérimenter les scénarios de nouvelles formes d’industries à l’ère numérique et de modèles ouverts
  • Investir les modalités économiques d’une industrie numérique
  • Pratiquer la convergence des savoir-faire
  • Développer des méthodologies de validation par le prototype

Public

Il s’adresse aussi bien à des designers diplômés de l’enseignement supérieur qu’à des acteurs du monde de l’entreprise souhaitant expérimenter, développer et pratiquer le numérique.

Durée

Le programme se déroule sur une période de 8 mois, d'octobre à juin et se décline de la façon suivante :

- La période d'octobre à février sera consacrée aux enseignements au rythme de 3 jours par semaine (lundi, mardi, mercredi), composée de 3 séminaires, "Penser", "Faire" et "Diffuser".

- La période de mars à juin sera consacrée à la réalisation du projet de diplôme.

Pré-requis

Technique : Photoshop, Indesign, Excel, macro...

Renseignements Formation :

formation-fc-ms@ensci.com

responsable de la Formation Continue
01 49 23 12 25

chargée de formation
01 49 23 12 59

Pédagogie

Le programme du mastère « Design (néo)industriel » se construit sur un ensemble d’enseignements théoriques et pratiques, à la convergence des pratiques de création et entrepreneuriales. Ces derniers sont regroupés en 3 séminaires :

PENSER

La révolution industrielle a fait du standard son modèle productif, c’est sur ce postulat que s’est construite la pratique du design. Le numérique permet d’une part de déployer des réponses multiples et personnalisées et d’autre part de concevoir et produire de façon décentralisée.

Penser avec le numérique c’est intégrer la variété des réponses et des modes de production. C’est donc définir sa place dans la chaîne de valeur et les rôles de son écosystème (clients, utilisateurs, distributeurs, fabricants, partenaires).

FAIRE

La capacité à aborder simultanément conception et fabrication, penser et faire, définit un nouveau profil de designer, le designer-faiseur. Les entreprises industrielles et de services, s’engagent de plus en plus dans des approches expérimentales qui mélangent la conception et la fabrication.

Faire avec le numérique, c’est développer une capacité à prototyper et à expérimenter, c’est à dire à formuler des hypothèses parfois contradictoires et les confronter rapidement à la réalité. Autrement dit c’est chercher d’abord à apprendre et pas à réussir.

DIFFUSER

L’appropriation par un nombre suffisant d’utilisateurs ou de clients est la condition de viabilité des produits et services. Avec le numérique, cette appropriation passe de plus en plus par une dimension collaborative, expérientielle et interactive. Également, on assiste à un double mouvement de désintermédiation et de réintermédiation. Certains producteurs deviennent les distributeurs de leurs produits et de nouveaux distributeurs sont apparus (plateformes, réseaux sociaux,  places de marché).