ENSCI - Les Ateliers

Micro-Farms, unité de production alimentaire en milieu urbain, installée à l'ENSCI

Le cycle [FOKUS]* revient avec cette exposition du travail de Damien Chivialle, diplômé de l'ENSCI en 2006, et diplômé du Mastère spécialisé Création et Technologie Contemporaine de l'ENSCI en 2010. Du 4 avril au 4 mai 2012.

Micro-Farms à l’ENSCI

Il s'agit de tester l’équipement en hiver : le circuit aquaponique sera installé en intérieur et converti en nursery. La serre délimitera un espace d’expérimentations, un laboratoire d’agriculture urbaine : MICRO-FARMS.

L’eau circule en circuit fermé dans le système : les excréments des poissons sont dégradés par des bactéries dans le bac épuratif. Transformés en sels minéraux, ils serviront d’engrais aux plantes. Filtrée par les plantes, l’eau revient finalement dans le bassin des poissons. L’aquaponie est l’alliance de techniques de culture ancestrales et d’outils contemporains très performants. Dans chaque ferme-container,  2m3 d’eau circulent en circuit fermé, cela permet :

• effectuer un gain d’énergie, l’eau étant plus facile à chauffer que l’air

• éviter l’évaporation, l’eau circulant dans des tubes.

• rejeter aucune eau usée dans l’environnement.

La ferme-container a aussi un objectif pédagogique auprès des consommateurs en demande de sens : le cycle symbiotique de l’aquaponie montre que rien ne se perd dans la Nature, les déchets des uns deviennent les nutriments des autres.

Serre fragile au dessus d’un socle rude et industriel, la ferme-container incarne le paradoxe de nos villes actuelles, partagées entre l’envie de renouer avec la Nature et l’incapacité à lui faire une place correcte.

La nature en ville est sous contraintes, elle prend d’autres formes pour survivre, elle mute. Les fermes en container veulent être un endroit d’expérimentation pour ces nouvelles générations d’« agriculteurs urbains » qui renouent avec les Principes du Vivant, à leur manière et suivant leur époque. En 2010, il dessine le kit GÉODépollution installé au Musée des Arts et Métiers (Paris) pour cartographier la pollution francilienne.

Le projet, d'abord initié au mastère spécialisé Création & Technologie Contemporaine de l’ENSCI en 2010, ouvre un nouveau cycle de réflexion et d’expérimentations sur le thème de l’approvisionnement énergétique et alimentaire des villes actuelles. La plateforme de travail COOTAINER créée en 2011 permet de regrouper les solutions modulables que Damien Chivialle développe actuellement sur ce thème.

L’exposition Micro-Farms, présentée à l’ENSCI, rassemble, pour la première, fois trois projets issus de cette thématique et montre le lien existant entre eux.

 

Du 4 avril au 4 mai 2012

Du lundi au vendredi 

de 10h à 18h

 

« Initialement conçu comme un outil industriel performant, on retrouve aujourd'hui le container dans des domaines très différents : comme dimensions maximales pour les objets manufacturés, comme module d'architecture pré-fabriquée, comme solution pour promouvoir les transports doux, etc. 

Cheval de Troie idéal pour tout designer qui s'intéresse aux formes produites par notre société, le container sert à approcher et observer le écosystème industriel depuis l'intérieur. On reconnaitra dans chaque objet issu de ces commandes l'empreinte indélébile de ce qui leur a servit de véhicule (rythme, principe constructif, mode de rangement). La même question se retrouve à chaque fois : la mondialisation des échanges redessine-t-elle notre environnement ? »

http://damienchivialle.blogspot.com/

 

 

 *[FOKUS] 

Design, arts plastiques, architecture, graphisme... toutes les activités de la création sont confrontées à l'intégration de processus économiques, sociaux et de production liés à l'industrie. Aujourd'hui, l'industrie, mondialisée et en mutation, confronte les créateurs à l'émergence de nouvelles préoccupations telles : le développement durable, la mobilité, les nouveaux procédés de fabrication, les nouveaux usages liés aux technologies numériques. L'ENSCI propose de soutenir la démarche des créateurs, qui y ont séjourné pendant un an, dans le cadre du post-diplôme Création et Technologie Contemporaine, en leur proposant, sous l'appellation générique de [FOKUS], une exposition individuelle dans l'espace Viénot.

L'occasion pour le public de découvrir des travaux produits en collaboration avec des partenaires industriels, des travaux situés à la croisée de réflexion artistique et technologique. Des propositions, mais aussi des regards qui questionnent les nouvelles modernités.

Fichiers :
CP_MICROFARM_web.pdf464 K