PRÉSENTATION DE NOUVELLES DOCTORANTES ENSCIENNES LE 29 OCTOBRE 2018 À 14H

Cette séance de "Design en Séminaire" présente les sujets sur lesquels travaillent Emmanuelle Becquemin d'une part, et Marion Voillot d'autre part, les deux nouvelles doctorantes à l'ENSCI.

14h : présentation, par skype, par Emmanuelle Becquemin, doctorante Université Paris La Sorbonne/ENSCI-Les Ateliers, du sujet de sa thèse « Performer l'objet, une poétique-fiction ». 

Diplômée de l'ENSCI-les Ateliers en 2003, Emmanuelle Becquemin a revendiqué, dès son diplôme, une pratique transversale du design aux frontières de deux autres disciplines que sont les arts visuels et les arts vivants.
« La recherche doctorale vise à problématiser la brèche performative inscrite en creux dans les objets qui nous entourent -  et que peuvent faire surgir les artistes, les designers mais aussi chacun d'entre nous, lorsque nous faisons usage du monde. Ainsi, l'objet performé refonde, d’une certaine manière, l'histoire des objets. (...) Dans ce dialogisme entre l'art et le design via l'objet performé, le pas de côté est la condition sine qua non : chaque discipline bouscule ses manières de penser et de produire. Il s'agira donc de modéliser la façon dont s'opèrent ces mouvements dans la tectonique des champs disciplinaires : l'objet performé convoque une pratique du design - plasticienne et critique ; l'objet performé convoque une pratique artistique de l’ordre du projet, relevant de l'art contextuel et relationnel et scénarisant des expériences à vivre. Il semble que dans les frictions de l'objet performé se joue une nouvelle rencontre amicale, poétique, sensible.»

14H30 à 17h : présentation par Marion Voillot, doctorante CRI/ENSCI-Les Ateliers, du sujet de sa thèse « Le corps au coeur de l’apprentissage, grâce au numérique, un nouveau paradigme pour l’éducation à la petite enfance »

Son sujet de thèse se situe à la frontière entre les sciences de l’éducation, l’embodied interaction et le design.
Passionnée d’éducation, Marion Voillot crée des scénarios pédagogiques et numériques pour la petite enfance dans lesquels le corps constitue le medium d’interaction avec la technologie.

Lors de cette séance, l’équipe du Motion Lab présentera ses nouveaux dispositifs d’interaction par le corps: plateforme de captation de geste, interface tangible et connectée pour la boxe, matériaux souples intelligents ou encore dispositifs d’initiation à l’électronique par les émotions. Les échanges porteront également sur l’innovation pédagogique qui replace le corps au coeur de l’apprentissage à l’ère numérique.

Invités : 

— Le Motion Lab du CRI étudie et prototype des dispositifs numériques favorisant l’apprentissage par le mouvement, principalement dans les domaines de l’éducation, de la santé et du sport.
Encadré par Joël Chevrier, Professeur de physique (Université Grenoble-Alpes) le Motion Lab se compose également de Claire Eliot, designer e-textile, d’Adrien Husson, ingénieur-designer et de Marion Voillot, doctorante interdisciplinaire. Cette équipe pluridisciplinaire travaille sur des projets de recherche expérimentale dans lesquels le mouvement, le geste et plus généralement le corps dans l’espace permettent de rentrer en interaction avec la technologie.

— Adrien Husson, ingénieur diplômé des Arts et Métiers ParisTech et designer interaction diplômé de Strate. Adrien travaille au sein du Motion Lab du CRI. Ces sujets de recherche, mêlant mouvement, éducation et numérique concernent la rééducation, l’apprentissage du sport, l’initiation à l'écriture et font suite à des projets personnels relatifs à l'apprentissage du mouvement en boxe et à l'art numérique.

— Claire Eliot, designer et ingénieur de recherche au sein du Motion Lab du CRI, spécialisée dans le e-textile. Fascinée par tout ce que la mode traduit de nos comportements sociaux, Claire Eliot entre à l’Ecole Duperré, où elle s’intéresse aux liens que l’univers du style tisse alors avec les nouvelles technologies. Elle développe ensuite à l’ENSCI ses compétences techniques et s’initie à l’électronique grâce aux hackers qui la forment. Elle revendique aujourd’hui son double bagage, mode et numérique. De la fréquentation de ces deux milieux, à première vue antinomiques, des connexions sont nées, qu’elle s’applique à mettre en lumière et à interroger. Se revendiquant du mouvement “Critical Design“, elle considère que le designer est moins un concepteur qu’un artiste qui a un rôle social à jouer.

- Frédéric Bevilacqua, directeur de recherche Ircam et responsable de l’équipe Interaction son music mouvement. Son travail concerne l’interaction gestuelle et l’analyse du mouvement pour la musique et le spectacle vivant. Les applications de ses recherches vont des instruments de musique numériques à la rééducation guidée par le son. Il a coordonné plusieurs projets comme Interlude  sur les nouvelles interfaces pour la musique (Prix ANR du Numérique 2013, Prix Guthman 2011 des nouveaux instruments de musique) ou encore le projet ANR Legos sur l’apprentissage sensori-moteur dans les systèmes interactifs musicaux. Après des études scientifique et musicale (Master en physique et doctorat en en optique biomédicale de l'EPFL, Berklee College of Music à Boston), Frédéric Bevilacqua a été chercheur à l'université de California Irvine (UCI), avant de rejoindre l’Ircam en 2003.

- L’équipe Interaction Son Musique Mouvement de l’IRCAM. Elle focalise ses recherches sur l’interaction « incarnée » (embodied interaction) entre humains et médias sonores et musicaux : captation du geste, programmation réactive et temps-réel, apprentissage, interface tangible et multimodale, techniques de synthèses sonores. Ces travaux concernent toute la chaîne du processus interactif, comprenant la captation et l'analyse multimodale de gestes et sons d'instrumentistes, les outils de synchronisation et de gestion de l'interaction, ainsi que des techniques de synthèse et traitement sonore temps réel. Ces recherches et leurs développements informatiques associés sont généralement réalisés dans le cadre de projets interdisciplinaires, intégrant scientifiques, artistes, pédagogues, designers et trouvent des applications dans des projets de création artistique, de pédagogie musicale ou encore dans des domaines industriels de l’audionumérique.
Principales thématiques : Modélisation et analyse de sons et geste / Technologies pour l'interaction multimodale / Synthèse et traitement sonore interactif / Systèmes de captation de gestes et instruments augmentés

«Design en séminaire» est un espace d’échanges et de réflexions sur les enjeux auxquels la recherche en design est confrontée. Il est initié par l’équipe de Recherche et le centre de documentation de l’ENSCI-Les Ateliers.

 


Design en séminaire - dernière séance le 24 juin 2019 à 14h

De la recherche au design de l’expressivité et de la personnalité des agents intelligents. Le cas de Djingo, l’assistant vocal d’Orange. Cette séance...

Lire la suite

Design en Séminaire présente "Objet-territoire-récit" le 1er avril, à l'ENSCI

Cette séance, coordonnée et animée par Aurélien Fouillet, explore les grammaires de l’objet élaborées et expérimentées dans des projets de recherche...

Lire la suite

Pédagogie et interdisciplinarité : design partout, designers nulle part ? Le 11 mars à 14h, à l'ENSCI

Cette séance, coordonnée par Apolline Le Gall, a pour objectif d'explorer le sens et les formes du recours au design dans différents domaines -...

Lire la suite