Terre et Verre à l'ENSCI du 9 décembre 2019 au 17 janvier 2020

Issue de deux workshops encadrés - l'un à Marseille au Centre international de recherche sur le Verre et les Arts Plastiques (CIRVA) avec des souffleurs de verre, encadré par Normal Studio - Jean-François Dingjian et Eloi Chafaï, l'autre à Vallauris, encadré par Jean-François Dingjian, dans l'atelier du céramiste Claude Aïello - cette exposition sur les arts du feu et de la terre exprime la rencontre entre de jeunes élèves designers et des artisans d'exception.

Formes & textures, Design: Romain Coulon, réalisé par les artisans verriers du CIRVA, F.Torre, D.Veis, Th.Zogas. ©Véronique Huyghe/ENSCI

2018 – Workshop au CIRVA : les élèves Flore Gaboreau, Solène Jarroux, Sacha Parent, Oscar Gillet, Nathan Bonnaudet, Romain Coulon. Réalisé avec trois artisans verriers : Fernando Torre, David Veis, Thomas Zogas

Combinaisons - 2018
Design Flore Gaboreau,
Verre.Réalisé par  Fernando Torre, David Veis et Thomas Zogas

Ce projet est une recherche de formes, de couleurs et de composition élaborée autour de trois éléments qui s’imbriquent : un cylindre, un cylindre avec bords et un dôme. Ce travail s’articule autour de la transparence et de la superposition de couleurs. Lorsque les volumes sont imbriqués, plusieurs couches de verre se superposent et la couleur est additionnée, saturée.

Assemblages de verres - 2018
Design Solène Jarroux,
Verres plats translucides, verres plats opaques mis en forme par fusing. Réalisé par Fernando Torre, David Veis et Thomas Zogas

Cet ensemble de plats explore les différentes possibilités d’assemblages et de compositions colorées du verre. Le travail s’est construit à partir de vitres de verre colorées avec la technique du fusing, dans lequel le verre est lié à chaud. Dans un premier temps les pièces de verres sont fusionnées à plat puis, lors de la deuxième cuisson, elles épousent la forme des moules.

Fils – 2018
Design Sacha Parent,
Fil transparent avec cœur blanc, cylindre laiteux soufflé. Réalisé par Fernando Torre, David Veis et Thomas Zogas

Ces trois coupes sont conçues avec un corps central cylindrique soufflé, et deux ailettes latérales en fil de verre. Elles diffèrent les unes des autres par la variété des ailettes et du fil qui les composent. Les éléments filaires ainsi conçus permettent de de valoriser les effets d’optique engendrés par les intrications de ce fil qui contient un coeur en verre blanc enrobé de verre transparent.

Insert – 2018
Design par Oscar Gillet,
Verre soufflé et tube d’acier inoxydable. Réalisé par Fernando Torre, David Veis et Thomas Zogas  

L’enjeu du projet est d’intégrer aux moules des tubes d’acier. Les moules en plâtre et les tubes d’acier viennent contraindre la forme du verre au moment du soufflage. Les tubes au contact du verre en fusion changent de couleur.

Formes contraintes  – 2018
Design Nathan Bonnaudet,
Verre sur contraintes en bois et métal. Réalisé par  Fernando Torre, David Veis et Thomas Zogas

Il s’agit d’une recherche autour de la combinaison de formes souples et raides. A partir de techniques de soufflage à main levée, les pièces ont été soufflées librement, puis contraintes sur différentes formes. Ainsi tubes, cônes et tripodes viennent en transparence s’opposer à des parois plus libres.

Formes & textures – 2018
Design par Romain Coulon,
Verre soufflé dans des moules en béton cellulaire. Réalisé par  Fernando Torre, David Veis et Thomas Zogas

L’idée : contraindre le verre dans des moules en béton cellulaire. Ce matériau possède une texture alvéolaire qui s’imprime directement sur le verre et lui donne un aspect rugueux, loin de sa transparence habituelle. Les moules sont conçus en plusieurs parties modulables pour créer différentes compositions de formes.

Trauma, Ulysse Bouët, réalisé par Claude Aiello. ©Véronique Huyghe/ENSCI

2019 -Workshop à Vallauris : les élève Clémence Valade, Simon Geneste, Henri Frachon, Ulysse Bouët
Réalisé avec le céramiste Claude Aïello

Sillon – 2019
Design Clémence Valade,
Terre de Vallauris et émail. Réalisé par Claude Aïello 

Cette collection de plats de service et carafes s’inspire des céramiques culinaires qui ont fait l’âge d’or de Vallauris. Reprenant les matériaux traditionnels, les strates intriguent et poussent au contact. Elles font écho aux stries laissées par la main du tourneur. La collection est faite pour être manipulée et vécue, replacée au coeur du moment de partage qu’est le repas. 

Boule Quies – 2019
Design Simon Geneste, 
Terre blanche et émail. Réalisé par Claude Aïello

Le boule quies est un objet du quotidien disponible en plusieurs millions d’exemplaires, nous l’utilisons sans vraiment y prêter attention. Destiné à être inséré dans le conduit auditif pour le protéger du bruit, sa durée de vie est courte.
En opérant un changement d’échelle il sort de son anonymat et devient une pièce unique. Il se compose d’un mât sur lequel viennent s’empiler trois bols à différentes hauteurs. Comme avec l’original ils peuvent être retournés et permettent ainsi un grand nombre de combinaisons de formes.

Trous – 2019
Design Henri Frachon, 
Grès gris ciment, Faïence noire lisse , Faïence verte lisse, Faïence rouge lisse, Faïence blanche lisse. Réalisé par Claude Aïello

Ce travail s’inscrit dans une recherche plus large sur l’objet élémentaire et universel qu’est le trou. Le trou est une ouverture dans un volume qui se matérialise par une absence de matière. Mais le vide étant imperceptible, le trou se perçoit plutôt par la matière qui se dessine autour de lui. En poterie, le processus de tournage fait qu’un trou est généralement situé sur le haut de la pièce. Pour questionner ce précepte, des formes refermées sur elles-mêmes ont été majestueusement réalisées par Claude Aïello. Des ouvertures ont ensuite été découpées sur le côté des pièces en faisant écho à leurs géométries. Les trous sont suffisamment larges pour apercevoir les sillons laissés par les doigts de Claude à l’intérieur des pièces.

Trauma– 2019
Design Ulysse Bouët,
Terre de Vallauris et bois , Terre de Vallauris et acier. Réalisé par Claude Aiello 

Cette série de pièces est un travail expérimental à propos des capacités plastiques de l’argile. Avec l’aide de Claude Aiello, ces formes très élémentaires de cylindres sont déformées sous différentes actions extérieures (pincement, perforation, etc.) dans le but de voir comment l’argile va naturellement être modifiée par l’outil et ainsi créer ces formes souples et fortuites.

 

 


L'ENSCI à la Braderie de l'art de Roubaix les 7 et 8 décembre 2019

Six élèves en Création Industrielle -Jeanne Mellon, Pierre-Alexandre Cesbron, Thibaut Perrin, Ulysse Bouët, Claire Clément et Matthieu Locqueville -...

Lire la suite

Soutenance des diplômes de Créateur Industriel du 9 au 20 décembre

Chaque élève y présente son parcours personnel dans l’école à travers une sélection de projets, son mémoire et enfin son projet de diplôme.

Lire la suite

Rond-point, à l'invitation #22

À l'invitation de Simon Geneste, élève à l'ENSCI, le centre de documentation a reçu pour une soirée spéciale rond-point, Eric Alonzo, architecte et...

Lire la suite