ENSCI - Les Ateliers

Eau douce - Energie douce

Du 13/02/2012 au 29/06/2012
  • Partenaire : CEA
  • Partenaire : CEA Grenoble - LETI-DSIS (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives)

partenariat avec le CEA - LETI - LITEN

Pour sa deuxième éditions, le CEA a ouvert son appel à projet interne à ses deux grands laboratoires : le LETI (micro et nano électronique) et le LITEN (énergies alternatives)
 Ce semestre, nous allons donc travailler directement avec deux laboratoires du CEA, sur deux projets sélectionnés parmi les 12 propositions que nous avons reçues.

 Ces deux projets nous permettrons d'explorer deux champs du design en relation avec la recherche technologique:

 -Imaginer de nouveaux objets autonomes en énergie, en lien avec le mouvement, pour de nouveaux usages, de nouvelles interactions, plus responsables.

 -Concevoir un macro système de désalinisation d'eau de mer -à l'échelle du bâtiment- avec les problématiques de relation au paysage.

 Ces 2 projets questionnent le développement durable. Nous apporterons une attention particulière à la clarté de votre positionnement sur cette question.

 Les résultats attendus seront des applications à court terme.

Premier sujet :

« Presque sans effort » 

Le mini alternateur à haut rendement : réinventer les usages de la « dynamo», sauf pour le vélo, certainement pour le jeux.

Nous avons certainement tous fait l'expérience de la dynamo : sur un vélo, pour une lampe torche à manivelle. Le CEA a inventé un micro alternateur (« une dynamo ») dont le rendement est trois fois supérieur (de 30 à 90% !) :

-Trois fois moins d'efforts pour la même quantité d'énergie
 -Ou trois fois plus d'énergie pour le même effort…

Dans des gammes de puissance de 1 à 10 W (un Iphone, environ 6 W)

De quoi imaginer de nouveaux objets, de nouveaux usages, de nouveaux archétypes, de nouvelles pratiques de mobilité, de nouvelles fonctionnalités d'objets en mouvements… en remplaçant les piles, en fonctionnement possible avec les accumulateurs.

De 1 à 10 W sont suffisants pour :

- Stocker de l'énergie
 -Alimenter un petit écran
 - Générer du mouvement (petits moteurs) Générer de la lumière et du son Le CEA attend que nous ouvrions le champ des possibles de cette technologie, en dehors du domaine du vélo (des développements sont déjà en cours), en explorant le domaine du jeu et du jouet, de manière non exclusive et ouverte.

Deuxième sujet :

La « fabrique » d'eau douce

Utiliser la mer comme source d'eau potable, à partir de l'énergie solaire Autant désaliniser de l'eau de mer est nécessaire et vertueux, autant les process actuels sont énergivores et surtout polluants. Puisque l'eau de mer est corrosive et abrite la vie, les systèmes actuels doivent utiliser le nombreux produits nocifs pour protéger les installations (anticorrosifs et antifoolings).
Le CEA, et ses partenaires du projet ANR « solmed », développent des systèmes qui permettront de réduire considérablement l'usage des produits nocifs, de réduire le coût des installations et de pouvoir fonctionner à l'énergie solaire thermique directe. Nous parlons ici de systèmes à l'échelle du bâtiment (10m de long, 6m de haut). Les questions qui sont posées au designer sont multiples:

Un système aussi vertueux (sans angélisme…) peut-il ressembler à une usine ?
Comment peut-on prévoir son installation en bord de mer ?
Y a-t-il des fonctions associées ?
Comment recréer le lien entre l'utilisateur et les systèmes techniques qui produisent l'eau, nécessaire à sa vie ?
Quel rôle le Designer a-t-il à jouer dans la conception des objets techniques à l'échelle de l'architecture.