Nouvelles technologies et handicap/Electronique imprimée sur les objets

Du 15/09/2014 au 30/01/2015

La résidence de Grenoble n’est pas un simple atelier de projet de l’ENSCI. Sa forte identité « Design, Techno-Science et Science Humaine » s’affirme dans un modèle multidisciplinaire. Ce qui se fait à Grenoble ne peut se faire à Paris."

Le choix des sujets et le programme du prochain semestre tiennent compte à la fois des remarques des étudiants et des souhaits de l’école. "

Les sujets choisis permettront une expérimentation et des manipulations pouvant aboutir a des maquettes fonctionnelles et interactives dans le cas d’un travail sur l’objet et d’une expérimentation en situation dans le cas d’un travail sur le service ou les scénarios."

Afin de pallier au manque de retour et aux problèmes de confidentialité des projets en collaboration avec le CEA qui sont des critiques récurrentes de la part de nos étudiants, la possibilité de communication sur les projets a joué un rôle majeur dans la sélection des sujets qui seront la base du travail de nos étudiants ce semestre."

Afin de renforcer l’immersion et la proximité des designer dans l’univers scientifique, nous intégrerons un d’un encadrant permanent du CEA (qui pourra assister les étudiants tout au long du semestre)."

En complément des cours proposés par les différentes universités de Grenoble, la résidence proposera un enseignement d’initiation scientifique spécifiquement adapté au profil de nos étudiants (15 heures - enseignant UJF)."

Nous commencerons le semestre par une semaine intensive Arduino, pour passer des maquettes d’aspect à des maquettes interactives."

Thèmes du semestre :
1 - Nouvelles technologies et handicap, projet de fond du semestre"
2 - Electronique imprimée sur les objets, projet court sous forme de workshop de 3 fois 1 semaine"
Projet de fond :
H.A.N.D
Hand AssistaNce Device 

En partenariat avec CLINATEC"

Le projet s’organise sur tout le semestre avec 3 restitutions d’étapes avant le rendu final en fin de semestre.

De l’homme réparé à l’homme augmenté, de la nécessité au désir

A la suite d’un accident ou d’une maladie, un grand nombre de personnes voient la motricité de leurs mains altérée. Stylo, couverts, verre, clés, téléphone portable... tous ces objets que l’on utilise au quotidien sans y penser deviennent pour eux difficiles à attraper, à tenir, à manipuler, ce qui conduit à une perte importante d’autonomie.

Le projet HAND (Hand AssistaNce Device) a pour but de restituer la fonction de préhension à ces personnes grâce à une orthèse motorisée conçue spécifiquement tout en véhiculant une image valorisante.

Depuis quinze ans, la technologie et le design au service du handicap ont fait des progrès en termes de confort et de performance, mais également en termes de dynamisme voire d’acceptation.

Les Jeux paralympiques ont par exemple servi de miroir valorisant. Le «handicapé champion» apparaît enfin sur nos écrans.
Ses prouesses ainsi que l'image véhiculée, celle d'un homme aux capacités recouvrées voire multipliées, ont changé le regard de notre société sur le handicap.

Projet court: GUTENBERG 2.0

En collaboration avec le Showroom CEA."

Le projet s’organise sur un Workshop en trois étapes (3 semaines) 1 - Immersion et concepts 2 - Développement 3 - Prototypage .

L'électronique imprimée : La souplesse en plus
La fabrication électronique par des techniques d'impression ouvre de nouvelles perspectives, avec notamment la possibilité de réaliser des circuits, écrans et panneaux d'éclairage souples. Plusieurs technologies d'impression sont en compétition en fonction de la résolution de circuits à réaliser et des volumes à produire.

Imprimer des circuits électroniques comme on le fait pour le papier ou les textiles : tel est le principe de l’électronique imprimée. Cinq techniques d’impression sont envisagées : la sérigraphie, le jet d’encre, la flexographie, l’offset et la rotative (roll-to-roll). Elles consistent toutes à créer le circuit en déposant ses éléments à partir d’encres spécialement formulées à cet effet.
L’objectif du projet GUTENBERG 2.0 est d’évaluer le potentiel des fonctions électroniques imprimées en surface pour le design d’objets / environnements interactifs.

Workshop:
Hyperlight 

Avec Thomas Pachou en résidence à l’atelier Art Science."
Thomas Pachou est ingénieur formé à l’IMAC, Thomas est programmeur et régisseur vidéo de plusieurs compagnies de théâtre et de danse (Cie Blanca Li, Cie Mabel Octobre, Australian Dance Theater...). "

Inventant sa propre technologie de projection holographique, Hyperlight immerge le public au coeur d’une architecture immatérielle mouvante. À l’encontre de nos perceptions spatio-temporelles, cette installation nous transpose dans un paysage abstrait, fait de particules sonores et de rayons lumineux, traçant les perspectives d’un univers réinventé, nous invitant à voyager dans un « hyper-monde »."