ENSCI - Les Ateliers

SNCF : Mobilité et Intelligence Ambiante

Du 22/02/2011 au 30/06/2011
  • Partenaire : SNCF

Conception de nouvelles solutions de transport et offres de service associées

 

 

Contexte

Eu égard à l'omniprésence des réseaux avec et sans-fil, l'informatique (contemporaine des micro-nanotechnologies, de la miniaturisation électronique) devient diffuse, « pervasive », gagnant progressivement l'ensemble de nos espaces de vie (privée et publique) : habitat, entreprise, quartier, ville et village ; autant d'environnements qui dorénavant se transforment, bougent et se déplacent sans cesse (se mélangeant, s'hybridant parfois) trouvant ainsi d'autres valeurs, d'autres fonctions engageant alors d'autres pratiques et usages. Inaugurant aujourd'hui de nouveaux protocoles d'interfaçage reposant prioritairement sur des modalités d'interaction physique (entrée/sortie)[1], cette informatique ambiante, ubiquitaire permet le développement de systèmes distribués/répartis alliant dès lors « sensibilité »[2] et « plasticité »[3], lesquels engagent par là une relation presque symbiotique[4] entre l'Homme et son Environnement (situant par là même l'émergence d'un nouveau registre d'interaction utilisateur).

Face à une telle avancée/évolution technologique[5], d'une part, et compte tenu des nouveaux "déterminants" de la mobilité renvoyant notamment au vieillissement démographique, au renforcement des exigences environnementales et sociétales (cf. loi Grenelle 1) ou bien encore au développement croissant de l'économie de l'immatériel (vers un nouveau monde industriel), la SNCF souhaite aujourd'hui développer de nouvelles solutions de transport[6] (gagnant, à plusieurs égards, en performance[7]) et offres de service[8] à haute valeur ajoutée technologique[9] (rapprochant mobilité et ubiquité).

Ainsi, plus que d'enrichir ou de compléter les solutions et offres (produits et services) existantes, il s'agira ici [pour vous] d'accompagner la SNCF dans la création d'un nouveau paradigme de la mobilité situant un passage « du transit à la reliance [écrit George Amar[10], c'est-à-dire] d'une mobilité comprise comme franchissement des distances à une mobilité comme création de liens [joignant ainsi les espaces de circulation physiques et symboliques]. »[11]

Positionnement

Vous participerez à la définition de cet autre paradigme de la mobilité au travers de la conception de nouveaux modèles de transport[12] et concepts de services à la personne (exploitant, pour ce faire, les nombreux avantages offerts par l'informatique ambiante) ; vos propositions, recourant nécessairement à l'emploi de solutions logicielles[13], engageront ainsi le développement de solutions de mobilité personnalisées sous le signe de la flexibilité et de la relation de service (pour une plus grande « fluidité du parcours client »).

Vos propositions engageront une approche résolument transversale (orientée/centrée « interaction »). Alliant créativité et inventivité, elles porteront des valeurs à la fois esthétique, fonctionnelle, sociale (relationnelle) mais également économique et « environnementale » en bonne adéquation avec l'identité et le champ de valeurs du du partenaire (SNCF).


[1] D'ordre notamment tactilo-kinesthésique, gestuel ou bien encore sensoriel.

 

[2] Cf. l'informatique « sensible au contexte » : capture du contexte.

 

[3] Cf. « plasticité » des interfaces utilisateur : (auto-)adaptation du système (structure et comportement).

 

[4] Dépassant le cadre de la dialogique (communication).

 

[5] Initiée dès 1988 par Mark Weiser, lequel occupa (de 1996 à 1999) les fonctions de directeur technique au centre de recherche du Xerox PARC.

 

[6] Convoquant notamment de nouvelles possibilités d'application de transport intermodal des voyageurs (coordination/combinaison des modes de transport).

 

[7] « Plus sûrs, plus fiables, plus confortables et mieux adaptés aux besoins de tout un chacun mais également mieux organisés, mieux gérés » (extrait de la note d'intention [partenariat ENSCI-SNCF] rédigée par  Sylvain Jolivet, chef de projet en design prospectif chez SNCF.

 

[8] Des services « de bout en bout » : avant, pendant et après le voyage.

 

[9] Tels que la billetique, la diffusion (personnalisée ou non) d'informations aux voyageurs sur les conditions de circulation notamment, etc.

 

[10] Responsable de l'unité « Prospective et Développement de l'Innovation » de la RATP.

 

[11] George Amar, « Du transit à la reliance : Le nouveau paradigme de la mobilité », Ludigo.net, « Le citoyen connecté (dossiers) », [en ligne] URL : <www.ludigo.net/index.php;

 

[12] Connectant, raccordant (en quelque sorte) les lieux, espaces et environnements (« quid d'une gare ou d'une rame intelligente ? »).

 

[13] Cf. application embarquée (mono-terminal) ou distribuée (multi-terminal) reposant sur des technologies « web ».