ENSCI - Les Ateliers

Flowers

Par Paul PRANGENBERG -

Le but de mon projet était de créer quelque chose de flou grâce à des matériaux qui ne le sont pas. Je voulais utiliser les angles et les lignes comme base. J’ai maquetté très vite des structures avec des morceaux de bois fins connectés de façon irrégulière pour créer des formes imposantes mais très aériennes et fragiles. Le travail consistait aussi à rendre ses structures organiques plutôt que géométriques et organisées. Ces structures dépendent aussi beaucoup de la lumière et du jeu d’ombre induit: le point de vue de l’observateur devient essentiel. Dès que le spectateur bouge, une nouvelle vision de l’objet et de l’ombre s’offre à lui. Les structures sont donc indéfinies, difficile à comprendre, floues.
L’objet final pourrait donc être une lampe faite d’une structure blanche éclairée par des longueurs d’ondes diverses allant du bleu au rouge. Le mélange de ces ondes créant le blanc, on constate alors un flou graphique induit lorsque les couleurs se mélangent ou se dispersent, donnant à voir un blanc parfait ou un arc en ciel domestique.
Dans ces moments, la structures blanche elle même disparait pour laisser la place au jeu de couleur en jouant une sorte de danse poétique entre son ombre et la lumière diffusée sur le mur.