ENSCI - Les Ateliers

Productions !

Du 22/02/2011 au 30/06/2011

Exposition Futur En Seine:

Chaque étudiant devra élaborer la présentation de son projet, ses scénarios d'usages, son mode d'emploi, son mode de distribution …

L'ensemble de ces productions témoignant de la vision du FabLab made in ENSCI seront présentées et expérimentées par le public lors de l'exposition Futur en Seine en juin 2011.

Pré-requis:

Le FabLab c'est « faire ». Or les outils de fabrication numérique qui y sont mis en œuvre, comme l'impression 3D et le fraisage numérique, demandent une pratique préalable de la 3D. Ce n'est qu'à partir d'une maîtrise antérieure de la conception numérique que l'on pourra envisager une expérimentation fluide au sein de l'atelier et un démarrage rapide des projets. Aussi chaque étudiant souhaitant s'inscrire devra pouvoir justifier d'une pratique de la 3D, et devra suivre la semaine d'habilitation CFAO du 14 au 18 février.

Studio expérimental :

Les projets initiés au premier semestre à l'atelier seront aboutis en vue de la présentation à Futur en Seine. Un rendez-vous hebdomadaire permettra aux étudiants du premier semestre de finaliser leur projet.

La définition du FabLab par Nick Gershenfled

Un FabLab est un réseau de laboratoire local permettant l'accès à l'invention et la fabrication à des individus par la fourniture d'outils digitales et de fabrications.

Vous pouvez utiliser le FabLab pour faire tout ce que vous souhaitez et le partager avec les autres utilisateurs.

L'éducation au FabLab se déroule par le projet et la pratique. Vous êtes sollicité pour contribuer aux documentations et instructions des processus.

 

 

Un FabLAb à Paris avec l'Ensci, la Fing, TMP Lab, PING etc., pour Futur en Seine 2011 et la Cité des Sciences.

Vers la fabrication de bureau.

 

Afin de créer le premier FabLab parisien, nous avons gagné un appel à projet déposé par plus de 9 partenaires.

Nous vous proposons de participer cette aventure unique  qui sera exposé à La Cité des sciences et de l'industrie et lors de Futur en Seine.

 

Le FabLab regroupe des enjeux actuels et historiques de natures et d'objectifs différents mais convergents. 

Les propos et visions de Jean Prouvé appliqués à l'Ensci ont montré l'importance de la « fabrication et des ateliers » sur les processus de création et d'apprentissage. 

  • Faire des technologies un élément d'émancipation et de libération plutôt que d'aliénation.
  • Mettre la pratique et la démarche expérimentale au cœur de l'apprentissage.
  • Valoriser les démarches de dignité et d'estime de soi par la pratique.
  • Permettre l'émancipation et les capacitations individuelles.
  • Construire des espaces relevant du bien commun et du vivre-ensemble.
  • Créer les conditions de l'autonomie et de l'indépendance des territoires (réparations, productions spécifiques, inventions, recherches, etc.)
  • Valoriser les intelligences pratiques et théoriques (Système D, et faite le vous-même).

À partir de ces enjeux, il existe plusieurs approches convergentes et divergentes, sur la notion de FabLab :

  • Une nouvelle « conception fabrication distribution »  centrée sur des usages adéquats intéressant la construction du « Nouveau Monde industriel » et l'innovation sociale (fabless au fablab, artisanat 2.0, etc.).
  • Des méthodes d'accompagnement du changement et d'une utilisation sociale et humaniste des technologies (Waag,  Fing).

Le FabLAb est la conséquence de l'accessibilité des technologies.

  • Le concept de fabrication personnel est d'abord lié au logiciel 3D et au développement des cartes électroniques programmables.
  • L'informatique, le logiciel et les programmes sont primordiaux dans cette fabrication personnelle.
  • Les savoirs faire et outils classiques y ont également un place prépondérante, notamment en Europe. 

 

Les FabLabs du Nouveau Monde industriel

Les dimensions économiques, sociales, technologiques, et  scientifiques du FabLab  sont un point d'intérêt majeur  pour l'Ensci.

Il convoque les réflexions sur les nouveaux schémas industriels de « Conception, production, distribution » personnel, artisanale (desktop manufacturing) ou Néoindustriel.

Le mariage de ces techniques rapides et participatives peut investir l'espace entre les technologies lourdes, les innovateurs agiles et les usages pour faire exister les idées et les projets : c'est donc un enjeu.

Cet espace s'inscrit également dans l'histoire du prototypage rapide, CAD/CAM, et de l'architecture Non Standard, etc..... Il reprend les échanges ayant parcouru le BauHaus sur les réflexions autour des  conditions de productions entre industrie lourde et  artisanat.

Le  FabLab tel que nous l'imaginons à l'Ensci doit s'éloigner de la production d'objets connus (machine à laver open source, lave-vaisselle, voiture à moteur atmosphérique essence) et s'atteler à inventer et proposer les nouveaux objets du XXI siècle (objets programmables,  objet imprimable/téléchargeable, Spime, NéoObjet). 

C'est donc un espace d'invention autant qu'un espace de production. La dimension « innovation sociale » est incluse et un objectif important de cette approche.

Les finalités pratiques, l'esthétique et la forme des dispositifs et des productions sont également un enjeu majeur et central pour faire symbole, adoption et s'inscrire dans notre culture et nos territoires.

Ce projet s'inscrit de ce que nous appelons les NéoObjets (JLF) ou dans les Spime de Bruce Sterling (Objet bavard)