ENSCI - Les Ateliers

Un transport citoyen pour un confort respectueux

Du 01/03/2007 au 30/06/2007

Approche pédagogique

 

Nous avions abordé dans un précédent partenariat avec la Sncf, le « confort ferroviaire ».

C'est la notion même de confort qui avait été alors redéfinie.

Bien sûr le confort est une donnée matérielle : dimensions, épaisseur de mousse, nombre de décibels, de lumens... mais il est plus que cela.

Il est également lié à des éléments moins tangibles, non quantifiables tels que la facilité pour réserver un billet, la fluidité du transport des bagages, le plaisir de perdre du temps, de bien déjeuner, de pouvoir se retrouver entre amis, de s'isoler, etc...

 

Ce semestre nous allons aborder, la question du handicap dans le transport.

Pour la Sncf, il s'agit d'un enjeu prioritaire et stratégique depuis plusieurs années. De plus, la loi l'oblige à se mettre aux normes « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », et fixe un délai de 10 ans aux entreprises de transports pour rendre accessibles systèmes et établissements susceptibles d'accueillir du public.

Pour nous, designers, il s'agit d'un terrain de jeu passionnant, où la notion de responsabilité est évidente.

Bien sûr, il va falloir définir ce qu'est un handicap, les problématiques étant différentes selon les populations telles que :

 

  • Les seniors,
  • Les déficients auditifs
  • Les déficients visuels (aveugles ou malvoyants)
  • Les déficients mentaux (ex : trisomie 21)
  • Les déficients moteurs (permanent ou temporaire)
  • Les déficients cognitifs
  • Les personnes de petite taille
  • etc..

 

Finalement, il faudra redéfinir ce mot de « handicap » dans le contexte de la Sncf.

 

La personne handicapée a besoin d'une attention particulière, que l'environnement lui soit favorable voire confortable.

Il s'agira donc, en quelque sorte, de redéfinir plus largement la notion de confort.

En effet, un confort respectueux de l'autre, de sa différence, est un confort optimisé pour tous!

 

Le semestre se déroulera de la façon suivante

- Lancement du projet - A la rencontre du handicap

3 semaines

 

semaine 1: conférence et visite

Rencontre avec les membres du Copil, chef de projet Accéa et Accès plus, et des associations d'handicapés.

Visite de la gare Montparnasse (gare pilote).

 

semaine 2 et 3: analyse et recherche

Par groupe de 2 ou 3 élèves, présentation des cahiers de recherche et des pistes de travail.

 

 

- Développement des pistes de façon individuelle ou par groupe de deux

3 semaines

 

Définition du sujet et positionnement.

Présentation des pistes de travail devant le partenaire.

 

- Avant-projet

3 semaines

 

Développement de la piste présentée

Présentation au partenaire des avant-projets : textes, croquis, maquettes de principes, vidéos, photos, 3d... etc

Réunion de validation stratégique des projets et des orientations

A l'issue de cette phase des contacts directs pourront être établis, projet par projet, entre les élèves et les experts du COPIL Accessibilité (matériel, ergonome, espace des gares, système d'information numérique, services, …)

 

- Mise au point des projets

3 semaines

 

Plan - coupe - matériaux - techniques, etc...

Perspectives et communication du projet

 

- Matérialisation des projets et communication des projets

3 semaines

 

Réalisation des éléments nécessaires au rendu final : maquettes, plans, 3d, photos, vidéos, textes, et communication finale du projet.

Présentation finale au partenaire et remise de chaque projet sous la forme d'un document au format A3, et d'un document numérique au format PDF.