ENSCI - Les Ateliers

De l'air, de l'eau

Du 03/03/2009 au 30/06/2009

L'eau, source d'imaginaire pour l'urbain

Les « Ateliers de la création urbaine » organisés par la Région Ile-de-France et le S.D.R.I.F nous proposent, pour leur seconde édition, de travailler sur « l'eau urbaine », à travers un territoire qui suit un tronçon de la Seine entre Paris et Pontoise.

Par cet exercice de prospective pour 2030, il s'agit de définir les futurs possibles de cet espace, en intégrant les évolutions et les ruptures par rapport aux tendances actuelles (modes de vie, d'urbanisation, d'espace).

Le maître-mot est bien l'innovation : les propositions doivent avoir, avant tout, la vertu de susciter le débat et d'inviter à une réflexion positive.

D'autres écoles (l'Ecole du paysage de Versailles, l'Ecole du génie civil et l'Ecole de l'architecture de Marne-la-Vallée, l'Ecole des eaux et forêts, le master de Science-Po en urbanisme) travaillent sur le même sujet mais sur d'autres territoires de l'Ile-de-France. Il ne s'agit en aucun cas d'une compétition, mais, au contraire de croiser nos regards, de comprendre les passerelles entre les uns et les autres pour apprendre à pouvoir travailler ensemble un jour.

Nous ne sommes pas des urbanistes, des architectes, des ingénieurs ou des paysagistes. Nous sommes des designers, et notre territoire naturel est l'usage, le confort dans l'usage.

La question est donc : quels usages imaginer en 2030 sur un territoire donné.

DEROULEMENT

Recherches et analyses (en groupe) : dans un premier temps, nous arpentons ce territoire pour en découvrir ses richesses... La Seine ne s'arrête pas à Paris et nous sommes surpris de la qualité et de la variété des espaces : ville, ville neuve, usine, usine désaffectée, campagne, campagne habitée... Tous ces lieux sont sources d'imaginaire et surtout d'usages potentiels.

Nous analysons nos données : nous classons les photos et les croquis, les vidéos par lieux remarquables et nous décrivons ces lieux : leurs richesses, leurs inconvénients, leur potentiel. De là chacun choisit son territoire.

Rendu intermédiaire avec les autres écoles : nous devons réaliser une esquisse, un scénario d'usage sur le territoire choisi au moyen de photomontages, collages, croquis... Forts de la rencontre nous décidons quelle piste développer (dessins, scenarii)

Il s'agit à la fin de réaliser une image (dessins, photos, collages) synthétisant l'idée retenue, soutenue par un texte.

Du bien-être de vivre dans un air pur

Atelier Multi Focales oblige, nous mettrons le projet sur l'eau entre parenthèses durant le mois de mai,  pour réaliser un partenariat avec la société Air Sûr, spécialisée dans la filtration de l'air en milieu hospitalier, crèches, etc. Elle élimine les pollens, mais aussi les bactéries et les virus présents dans l'air, permettant ainsi de lutter contre les maladies nosocomiales, l'asthme, etc.
On sait aujourd'hui que la pollution extérieure provoque de plus en plus de cas d'asthme. La question de la qualité de l'air à l'intérieur de l'habitat deviendra une préoccupation majeure demain. Il faudra lutter contre les effets toxiques induits par les matériaux de construction (peintures, colles, vernis, mais aussi les isolants  tels que laine de verre, laine roche), mais aussi éliminer les bactéries et les virus amenés de l'extérieur et qui se trouveront piégés dans nos habitations qui, pour des questions d'économie d'énergie, seront de plus en plus hermétiques.
Air Sûr veut donc créer un objet de bien-être susceptible de fournir un air pur dans la maison. Votre projet consistera à dessiner et à matérialiser cet objet à travers une maquette échelle 1.