Une sacoche, un sac week-end et un sac voyage.

    Par Joëlle RIGAL -

    Mon travail s’articule autour des notions de mouvement et de voyage chez Louis Vuitton. J’ai constaté que ces notions étaient travaillées avant tout dans l’image de marque et peu en ce qui concerne le sac lui-même. J’ai donc voulu matérialiser le mouvement sur le sac. Je me suis d’abord intéressée au soufflet qui évoquait la notion de déploiement, mais il me semblait déjà trop ancré dans l’univers du bagage. C’est pourquoi je me suis intéressée au parallélogramme déformable. Il permet de structurer le mouvement et de le mettre en avant. Mon travail est donc orienté vers la cinétique du sac, non pour créer un nouveau mouvement, mais pour le souligner, l ‘évoquer. Je l’ai aussi accentué par un contraste coloré.

    J’ai réalisé trois types de bagages, qui ne se définissent pas par leurs fonctions, mais par leurs volumes : sacoche, sac week-end, sac voyage. J’ai réalisé des bagages de formes types dont l’utilisation reste libre. Je me suis donc concentrée sur des formes classiques. Enfin, j’ai décidé d’utiliser le cuir pour recouvrir mes sacs, d’abord pour leur donner un côté précieux, ensuite parce qu’il évoque pour moi l’image par excellence du voyage.