Anorak

    Par Jeanne CHICHE - Marie JOUBLE -

    Anorak s'adresse aux urbains dont les équipements liés à leur mobilité encombrent chaque jour l'appartement. Clés, cartes, smartphone, vestes, baskets, trottinette, casque de vélo... de la ballade dans le parc au jour de pluie salissant, il se crée dans l'appartement une porosité mal maîtrisée entre l'intérieur et l'extérieur.

    Anorak est composé d'un ensemble de onze objets qui permettent d'organiser l'entrée : vide-poche, miroir, deux typologies de patères, rack à chaussures, bac, lampe, étagère, crochet pour les casques, crochet pour les skates, crochet pour les sacs et chargeur à induction. Leur attache permet de les glisser dans un panneau rainuré, et ainsi de les agencer et de les multiplier en fonction des besoins.

    Le panneau, en bois, propose sept hauteurs de rainures différentes, afin d'agencer les objets en fonction des éléments qu'ils vont accueillir. La partie basse du panneau est par exemple protégée par un caoutchouc naturel qui se nettoie facilement. Elle accueillera donc les parapluies humides, les sacs poubelles et tous les éléments salissants liés à la mobilité urbaine.

    En tiges d'acier cintrées et en tôles, quasiment sans raccord, ces objets adoptent un vocabulaire formel fluide. Leur simplicité d'usage permet à chacun de se les approprier.