ENSCI - Les Ateliers

Interroger le visible et l'invisible

Du 01/09/2005 au 31/01/2006

“Le progrès imaginé comme global constitue un mouvement du moins bien vers le mieux, qui, depuis les Lumières, se confond avec la marche même de la civilisation ou de l'histoire universelle, une marche ascendante supposée nécessaire et irréversible”.

(Pierre-André Taguieff)

L'arrivée de la fée électricité a symbolisé cette notion de progrès technologique et l'entreprise Legrand, Leader dans son domaine, est le témoin actuel de cette époque. Son origine, la porcelaine comme matériau isolant, est aujourd'hui lointaine, et à l'heure de la dématérialisation des commandes (domotique et programmation à distance), plusieurs questions se posent.

Le passage de l'interrupteur, outil de commande on-off et produit de second oeuvre, vers la télécommande universelle, phantasme d'un “progrès” qui n'arrive pas, demande une réflexion et une approche cognitive plus réelles.

Les systèmes mobiles et sans fil, (ordinateur, téléphones, palm) n'y répondent pas. la multiplication des appareils domestiques (du robot ménager à l'ordinateur), demande une gestion ingénieuse des fils et des systèmes de connexion.

L'évolution de l'habitat vers des espaces plus polyvalents (travailler chez soi, ouvrir les espaces de vie de la cuisine au salon etc...) demande une flexibilité de tous ces systèmes, voire de les transporter à l'intérieur même de son habitation ou vers des lieux de vie provisoires.

Ces réflexions sont un point de départ pour aborder le projet avec l'entreprise Legrand qui produit une grande part d'appareillage invisible puisque intégré à la construction La méthode proposée a comme objectif d'interroger le visible et le matériel. Il s'agit d'une approche de “design industriel” qui se planifie en 4 phases.

Phase 1

La constitution d'une collection d'images autour de l'énergie, des appareils de l'électricité, et de toute formes y faisant référence, elle couvrira la période de la maîtrise de l'électricité à nos jours.
Cette collection commune à tous sera classée et organisée (formes matériaux systèmes techniques...) afin de devenir une banque de donnée formelle consultable. Il s'agit de la “culture” de ce projet.

Phase 2

Chacun élaborera un scénario et un cahier des charges à partir d'une situation domestique observée. Cette phase doit être de courte durée (environ 2 semaines) et fera l'objet d'une présentation (vidéo, photo, etc...)

Phase 3

Avant-projet : Sous la forme de plans coupe élévation et perspective éch 01 maquettes de principes

Phase 4

Développement mise au point du projet
Plans coupes élévations 3D et maquettes échelle 01

L'enjeu de ce projet et double.
Tout d'abord il s'agit de s'interroger sur la notion de service et par ce biais à celle de la place du design dans cette démarche du moins bien vers le mieux, puis de travailler sur la matérialisation des idées, la pertinence de leur mise en forme avec les outils de validation et la méthode du design industriel.