ENSCI - Les Ateliers

Fermaforming / Textures sémantiques

Du 02/10/2018 au 21/12/2018

Fermaforming (titre provisoire)

Projet en partenariat avec l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique).

 

Pour un agriculteur, faire le choix de telle culture, à tel endroit et de telle façon est souvent difficile et complexe.

Les interactions entre les différents facteurs sont multiples et dynamiques, car elles évoluent dans le temps. Pour citer quelques-uns de ces facteurs : les variétés des plantes cultivées, la nature des sols, l'exposition, l'hydrométrie, les variétés de plantes environnantes, la date et la densité des plantations, le relief et la taille de l'exploitation, etc.

Pour les aider, les agriculteurs peuvent faire appel à des conseillers qui leur suggèrent des préconisations et des alternatives sur la base d'artefacts qui représentent un scénario. Mais ces artefacts sont encore trop complexes et techniques pour qu'un agriculteur soit suffisamment autonome dans la manipulation  de ces hypothèses.

Vous devrez concevoir un outil d'aide à la conception qui permet de visualiser et de vérifier des combinaisons de cultures. En les visualisant, l'agriculteur sera mieux informé pour faire le meilleur choix possible en fonction de rendements et d'objectifs économiques, le tout dans une logique écologique et responsable. 

Le projet couvrira non seulement la manière dont on perçoit, simule, visualise une combinaison de culture, mais il faudra également que les données entrantes soient les plus représentatives possible. Ainsi le recueil des données, sous la base d'une action collaborative, devra être traité. 

La forme et la typologie que cet ensemble pourra prendre est à définir : plateforme web ou appli, farm simulator ou terraforming, RA ou manipulation d'objets physique dans un environnement numérique, etc. …

Étant donné la complexité des interactions possibles, un ensemble d'intervenants viendra vous éclairer et vous proposer des modélisations existantes. 

D'autre part, on essaiera d'être au plus proche du paysage, de la campagne, du métier d'agriculteur et son économie en rencontrant des agriculteurs au sein de leur exploitation.

 

 

Textures sémantiques

Projet commun sur le plateau du 4e en collaboration avec Kenza Drancourt (designer) et Theo Mahut (docteur en design d'interaction) ; 2 semaines au cours du semestre.

 

La texture d'une surface peut être perçue visuellement et tactilement. Cette perception, qui provoque une sensation, peut prendre différentes significations selon le référentiel culturel.

C'est sur cette base que nous vous proposons de travailler en deux étapes successives : 

- la première étape consistera à réagir et à « mettre des mots » face à des textures déjà existantes.

- la seconde consistera à concevoir de manière itérative des textures en fonction de mots-clefs déjà existants (comfort, calmness, pleasure, …)

Cette conception peut être liée à des process (façonné à la main, par une machine ou par un algorithme) à des échelles et des matériaux très divers qui peuvent être ensuite scannés en 3D.

L'échantillon produit devra néanmoins toujours être de même dimension et de même matériau pour être le plus standardisé possible et permettre la comparaison (ils seront fraisés numériquement).

Cette étude fait partie d'une recherche portée par Kenza Drancourt et Théo Mahut, étude qui se déroulera dans des écoles de différents pays (Allemagne, Japon, …) de manière à recueillir le plus de données et d'échantillons possibles afin de raisonner la relation texture/perception/culture.

Les élèves et les équipes des deux ateliers de projets seront mélangés de manière à avoir une synergie sur tout le plateau.