ENSCI - Les Ateliers

Re.né

Par Gaétan MAZALOUBEAUD -

Dans le cadre de cette étude en partenariat avec l’IRFA, je me suis intéressé au moment de la promenade au cours de laquelle la personne âgée est accompagnée par l’aide à domicile. La promenade est d’abord la seule forme d’activité physique qu’une grande majorité des personnes âgées est en mesure de pratiquer régulièrement. C’est ensuite pour ces personnes unes des seules occasions de sortir de chez elles et de s’arracher à la fatalité des journées fauteuil / télé. Enfin, la promenade est une occasion de partage privilégié entre l’aide à domicile et la personne âgée.

Or, il arrive un âge où les personnes âgées éprouvent de réelles difficultés à déambuler seules sur la distance d’une promenade, quel que soit l’équipement d’aide (canne, déambulateur…) : elles deviennent malgré-elles un poids pour leur aide à domicile et réduisent de jour en jour leur rayon d’action.

(Mise en situation)

Afin de repousser au maximum le passage au fauteuil roulant, synonyme de traumatisme physique et moral, je propose un tricycle de loisir qui permet à la personne âgée d’être accompagnée au cours de ses promenades en préservant une attitude naturelle à cette activité ;

Re.né permet aux deux protagonistes d’évoluer côte à côte en position debout de manière à ne pas faire obstacle à la discussion. De plus, il stimule l’équilibre et la résistance musculaire et articulaire de la personne âgée et fait appel à ses capacités d’observation, d’orientation et de coordination.

De cette manière, Re.né étend le rayon d’action des personnes âgées sans solliciter des efforts trop importants de la part de l’aide à domicile. Son usage est tout à fait adapté aux trottoirs larges, aux espaces piétons et aux espaces verts aménagés : il s’adresse donc en priorité à des personnes résidant en milieu périurbain (banlieues pavillonnaires, petites villes).

(Scénario d’usage)

Re-né est pliable afin d’être stocké facilement dans une remise ou un garage. Pour des raisons de maniabilité, il peut être déplacé par en position pliée. Il se déplie en 2 opérations simples (…)

Après que l’aide à domicile ait abaissé l’appui arrière, la personne âgée s’installe sur le tricycle en prenant appui sur la structure. Pendant cette opération, un frein de sécurité immobilise l’engin au niveau de la roue arrière. Une fois la personne installée, son accompagnateur remet en place l’appui arrière en vérifiant le déclic sonore qui confirme le verrouillage. L’accompagnateur déplie ensuite un des bras latéraux et se positionne aux côtés de la personne âgée : c’est parti pour la balade...