ENSCI - Les Ateliers

Car Interior Lighting

Du 06/10/2015 au 29/01/2016

Intervenants : Véronique Huyghe, Noémie Lesartre

- Partenariat(s) : Valeo Interior Lighting, département conception des solutions d'éclairage intérieur. Important équipementier automobile qui travaille pour toutes les marques. Laboratoire situé en proche banlieue, ce qui permettra des interactions directes

 

Le FabFlex de l'ENSCI est un lieu de réflexion autour des dimensions économiques, sociales, technologiques, scientifiques et industrielles  offertes par la révolution de la fabrication flexible, ou fabrication digitale : machines à commandes numériques, imprimantes 3D, logiciels de conception dédiés.

Ces modes de fabrication questionnent les nouveaux schémas industriels de « Conception, production, distribution,vie de l'objet » : fabrication personnalisée, néo-artisanat,  fabrication industrielle locale à la demande. Cet espace s'inscrit dans le prolongement de l'histoire du prototypage rapide, et de l'architecture Non Standard, etc. Il reprend les réflexions autour des conditions de productions entre industrie lourde et  artisanat. C'est donc un espace d'invention autant qu'un espace de production. La dimension esthétique y est importante, ces nouveaux process nécessitant l'invention d'une écriture spécifique. 

Le FabFlex, lieu « laboratoire » de fabrication, est l'occasion pour chaque étudiant d'envisager la pratique du design industriel dans un contexte où il est directement acteur de la chaîne de production. L'objectif du FabFlex est en effet d'inscrire la fabrication au cœur même du processus de création, afin qu'elle soit partie intégrante du temps de la projection et de la création, et non pas seulement l'étape finale de la concrétisation matérielle. Dans cette convergence entre conception et production, c'est un espace d'expérimentation de nouveaux processus de création d'objets.

Le faire, l'expérimentation et la transversalité sont au cœur du projet, il ne s'agit pas de s'en tenir à des hypothèses mais bien d'élaborer et rendre fonctionnelles les propositions. La recherche s'y pratique selon un mode itératif : mettre en matière, pour juger, critiquer, admirer, améliorer. Les étudiants doivent pour cela investir les machines disponibles à l'école (imprimante 3D, fraiseuse numérique et les machines des ateliers bois, métal, plastique, maquette et du studio digital…).