www.ensci.com: Actualités de l'ENSCI https://www.ensci.com/ Actualités de l'Ecole nationale supérieure de création industrielle fr_FR TYPO3 News Fri, 16 Aug 2019 16:37:12 +0000 Fri, 16 Aug 2019 16:37:12 +0000 TYPO3 EXT:news news-28601 Tue, 23 Jul 2019 14:43:20 +0000 "ATELIERS SYSTÈME" OU QUAND L’ENSCI CONÇOIT SON PROPRE MOBILIER https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28601/?no_cache=1&cHash=c94d1566b696770ab21c34c16a50ce4b Sur le parcours de la Paris Design Week, l'ENSCI présente une exposition sculpturale qui concentre les pièces du nouveau mobilier de l'école. Un partenariat ENSCI et Maiori. À voir dès le 5 septembre. 800 chaises, 338 bureaux, 263 casiers, 26 tables, 60 demi-lunes, 25 mange debout, 20 racks. Depuis l’été 2019, un tout nouveau système de mobilier a investi les espaces de travail de l’ENSCI. Il a été conçu par deux élèves, Solène Jarroux et Jean-Christophe Devatine, dans le cadre d’un atelier de projet dirigé par Jean-François Dingjian. Un travail mené selon les process de mise en forme de l’aluminium développés par la société Maiori Design. 

L'exposition "Ateliers Système", accompagnée d’un espace de consultation vidéo, symbolise l’installation du nouveau système de mobilier de l’école conçu par Solène Jarroux et Jean-Christophe Devatine, des élèves encadrés à l’ENSCI par Jean-François Dingjian, selon les process de mise en forme de l’aluminium développés par la société Maiori Design.

" Pour créer ce système de mobilier, l’idée était de partir des process de mise en forme de l’aluminium dont la firme Maiori possède une grande maîtrise. Ainsi, ce qui au départ était une contrainte est devenue une force à l’arrivée : un système de mobilier à la fois sensible et efficace ", raconte Jean-François Dingjian.

 

Le projet, dont l’objectif était de concevoir un « système ingénieux » pour le futur mobilier de l’ENSCI, a été conçu entre septembre 2017 et janvier 2018 dans l’atelier de projet dirigé par Jean-François Dingjian avec Laurent Greslin. En 2018, 16 projets sont proposés par 19 élèves*. Après un regard attentif sur tous les projets, le choix s’est porté sur le travail de Solène Jarroux et de Jean-Christophe Devatine. L’étape de développement avec l’entreprise a été réalisée entre mars et novembre 2018. Les élèves ont eu l’opportunité de participer à un point d’étape du développement industriel de leurs projets en septembre 2018 dans les ateliers de production de Maiori. À l’été 2019, ce sont plus de 1500 pièces de mobilier (chaises, bureaux, tables, rangements) qui sont livrées et installées dans l’école.

* Camille Besse, Oscar Clermont, Claire Delville et Juliette Tellier, Jean-Christophe Devatine, Macha Gerbault, Emma Gitzinger et Clémence Valade, Elizabeth Hong et Anna Luz Pueyo Kirwan, Solène Jarroux, Pietro Lora, Martin Moreau, Aglaé Poisson, Corentin Rivière, Thomas Sablé, Rémi Taulemesse, Andréane Valot.

 

 

]]>
Evénements
news-28600 Tue, 23 Jul 2019 14:10:39 +0000 Matter Matters, présentée dans une nouvelle scénographie à la Paris Design Week https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28600/?no_cache=1&cHash=5a91b061ba94086eb395f84f483ea58b Dans le cadre de la Paris Design Week, l’ENSCI présente une nouvelle fois « Matter Matters, Matière(s) à penser/panser », 13 rue du Vertbois. Après une première présentation à Milan, l’exposition s’installe, avec une nouvelle scénographie, dans une boutique désaffectée conçue il y a quelques années par Paola Navone, rue du Vertbois à Paris dans le 3e arrondissement, lieu de toutes les expositions et conférences de la Paris Design Week cette année, Sept projets de jeunes designers diplômé.e.s de l’ENSCI racontent comment le lait en excès, le sel, le calcaire, les coquilles d’œuf et d’huître, les carapaces, les peaux de poissons, les algues invasives et les micro-algues, la terre crue des grandes excavations, l’herbe du milieu urbain se transforment en nouvelles ressources capables de remplacer des substances polluantes et énergivores.

« (…) La vision portée par l’ENSCI-Les Ateliers envisage l’environnement non pas comme une niche uniquement écologique composée par la nature, mais comme un ensemble d’éléments à la fois naturels, culturels et techniques dont les artefacts du design font partie. (…) » Elena Tosi Brandi, commissaire de l’exposition.

MATTER MATTERS
EXPOSITION DU 5 AU 10 SEPTEMBRE 2019
13 RUE DU VERTBOIS, PARIS 75003

]]>
Evénements
news-28540 Wed, 17 Jul 2019 14:24:32 +0000 Derniers diplômés de l'été en Création Industrielle https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28540/?no_cache=1&cHash=a58891278d30e4f881b87641d8f5ee83 Le premier semestre 2019 se termine avec 5 diplômés supplémentaires. JACQUES AVERNA, diplômé avec mention

MÉLISSA PORTILLA, diplômée

GASTON VIDALIE, diplômé avec les félicitations du jury

ANTOINE CAMUS, diplômé avec les félicitations du jury

GAÊTAN BROCHIER, diplômé avec mention

]]>
Actualités
news-28499 Mon, 15 Jul 2019 08:47:08 +0000 Défi Innover Ensemble #9 https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28499/?no_cache=1&cHash=f6995cb111ce9e2dc1eeca727b94701d La neuvième édition du Défi, sur le thème des "cuirs alternatifs et alternatives aux cuirs", a doté le sac en cuir de poisson Scalia du prix d'excellence. L'équipe, composée comme toujours d'élèves issus de divers métiers, était représentée à l'ENSCI par Baptiste Cotten, élève en création industrielle et Mathilde Lopez, élève en design textile ;  avec Claire Duranse, maroquinière-Compagnons du Devoir ; Kévin Damour, sellier-Compagnons du Devoir ; Camille Coulon, management-IFM Vincent Sénéchal management-IFM. 

"Nous avons traité la matière du cuir de poisson pour répondre à une alternative aux cuirs exotiques, peu à peu abandonnés par les maisons de luxe pour des problèmes d'éthique et d'approvisionnement".

Contrairement aux cuirs exotiques, élevés uniquement pour leur peau, le cuir de poisson est un co-produit de l'industrie alimentaire qui ne demande qu'à être valorisé. Cette revalorisation se fait par un tannage végétal élaboré par Cuir Marin de France, un des partenaires du projet basé à Lyon. Les peaux de poissons sont de petite taille, ce qui explique pourquoi la matière est exclusivement décorative. L'enjeu du projet : créer de plus grandes surfaces de peaux. Grâce à un principe de modules qui s'auto-maintiennent, en variant leur dessin et celui de l'assemblage, on augmente la qualité perçue du matériau tout en créant de grandes surfaces.
L'équipe a réinterprété ce système d'assemblage pour le domaine de la maroquinerie.
Le sac Scala, produit localement avec des matériaux français, permet de valoriser, en plus de la matière, les savoir-faire français, le second partenaire Boutroué, étant labellisé entreprise du patrimoine vivant.

©Thierry Caron

"Le dessin du sac met en avant les pans de modules de poisson et propose plusieurs niveaux de lecture : au loin, le sac dessine une silhouette contemporaine et, plus on s’en approche, plus les détails se manifestent..."

Le Défi Innover Ensemble est organisé avec le soutien de la Fondation Weston

]]>
Distinctions
news-28384 Thu, 04 Jul 2019 09:04:26 +0000 L'ENSCI à Vallauris https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28384/?no_cache=1&cHash=846655ddfd7c5275cb57c7d87c45eba0 L'ENSCI participe à la biennale internationale de céramique contemporaine avec une vingtaine de pièces conçues à Vallauris par des élèves de l'ENSCI avec le célèbre céramiste Claude Aïello, dans le cadre d'un workshop encadré par Jean-François Dingjian. À voir au musée Magnelli de Vallauris, dans l'exposition "Workshop", jusqu'au 4 novembre 2019. "Design et artisanat entretiennent, depuis longtemps, des liens étroits. Ce workshop est l’occasion de faire découvrir cette relation à des étudiants en design industriel, plus rodés aux impressions 3D qu’à la main de l’homme qui façonne la terre. J’ai voulu que ce workshop soit l’occasion de cette découverte, avec un artisan d’exception, Claude Aiello, qui a une longue histoire avec les designers.

D’abord, il y a eu la rencontre humaine, puis la découverte de la maîtrise manuelle, de la subtilité et de la douceur que cela apporte aux formes. L’objet prend forme sous nos yeux et la passion opère. Les étudiants voient leurs esquisses se matérialiser à partir d’une masse de matière informe avec la précision redoutable du tourneur.

Ces deux semaines de travail en immersion sont l’occasion de produire une vingtaine de pièces. Certaines revisitent les usages, tradition de Vallauris, d’autres jouent sur le changement d’échelle ou la déformation réalisée par la main de l’homme ou l’outil. C’est une première expérience sur un temps court et cette approche prometteuse laisse à penser que l’ENSCI et « Vallauris » ont à l’avenir de belles choses à faire ensemble."

Jean-François Dingjian

 

Les collections présentées dans l'exposition :

Sillon
Design par Clémence Valade, réalisé par Claude Aïello (2019)
(Terre de Vallauris et émail)
Cette collection de plats de service et carafes s’inspire des céramiques culinaires qui ont fait l’âge d’or de Vallauris. Reprenant les matériaux traditionnels, les strates intriguent et poussent au contact. Elles font écho aux stries laissées par la main du tourneur. La collection est faite pour être manipulée et vécue, replacée au coeur du moment de partage qu’est le repas.  

Boule Quies
Design par Simon Geneste, réalisé par Claude Aïello (2019)
(Terre blanche et émail)
Le boule quies est un objet du quotidien disponible en plusieurs millions d’exemplaires, nous l’utilisons sans vraiment y prêter attention. Destiné à être inséré dans le conduit auditif pour le protéger du bruit, sa durée de vie est courte.
En opérant un changement d’échelle il sort de son anonymat et devient une pièce unique. Il se compose d’un mât sur lequel viennent s’empiler trous bols à différentes hauteurs. Comme avec l’original ils peuvent être retournés et permettent ainsi un grand nombre de combinaisons de formes.

Trous
Design par Henri Frachon, réalisé par Claude Aïello (2019)
(Grès gris ciment, Faïence noire lisse , Faïence verte lisse, Faïence rouge lisse, Faïence blanche lisse)

Ce travail s’inscrit dans une recherche plus large sur l’objet élémentaire et universel qu’est le trou. Le trou est une ouverture dans un volume qui se matérialise par une absence de matière. Mais le vide étant imperceptible, le trou se perçoit plutôt par la matière qui se dessine autour de lui. En poterie, le processus de tournage fait qu’un trou est généralement situé sur le haut de la pièce. Pour questionner ce précepte, des formes refermées sur elles-mêmes ont été majestueusement réalisées par Claude Aïello. Des ouvertures ont ensuite été découpées sur le côté des pièces en faisant écho à leurs géométries. Les trous sont suffisamment larges pour apercevoir les sillons laissés par les doigts de Claude à l'intérieur des pièces.

Trauma
Design par Ulysse Bouët, réalisé par Claude Aiello (2019)
(Terre de Vallauris et bois , Terre de Vallauris et acier)

Cette série de pièces est un travail expérimental à propos des capacités plastiques de l’argile. Avec l’aide de Claude Aiello, ces formes très élémentaires de cylindres sont déformées sous différentes actions extérieures (pincement, perforation, etc.) dans le but de voir comment l’argile va naturellement être modifiée par l’outil et ainsi créer ces formes souples et fortuites.

]]>
Evénements
news-28383 Thu, 04 Jul 2019 08:50:32 +0000 Design Parade à Hyères : Mention spéciale du jury pour Maxime Louis-Courcier https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28383/?no_cache=1&cHash=55d4a3d9c0a135b45846cc15bbb0e11c Jeune designer diplômé de l'ENSCI-Les Ateliers, il vient de remporter la Mention spéciale du jury, à la Villa Noailles, avec son projet "Matières spécifiques", humidificateur d'air et climatiseur.  "Matières Spécifiques" questionne la conception ainsi que les habitudes d'utilisation des appareils électroménagers. À travers deux objets pour la maison, le projet propose une approche différente qui consiste à utiliser des matières aux caractéristiques physiques particulières afin de se passer d’électricité. 

L'humidificateur d’air est un objet durable et naturel. Utilisé lorsque l'air est sec à cause du climat ou de la surchauffe en hiver, l’objet humidifie une grande pièce. Sa surface est en faïence-papier extrudée. Elle absorbe progressivement l’eau du réservoir pour la laisser s’évaporer à travers ses pores et humidifier la pièce. L’objet utilise donc des principes physiques simples - la capillarité et l’évaporation - rendus plus efficaces par la faïence papier, cette matière composite faite d’argile et de papier élaborée pour le projet. La proportion de la surface, ses ondulations, augmentent la surface de contact avec l'air et font référence à un imaginaire de diffusion tout en faisant un objet statuaire.

Le tissage mural est un revêtement amovible aussi bien décoratif que fonctionnel. Il agit comme un climatiseur en période estivale. Il se déroule, ce qui le rend facile à installer. En fonction de la taille de la pièce à refroidir, il tapisse le mur d’autant de modules que nécessaire. L'objet absorbe la chaleur en contact avec l'air et crée également une barrière contre la chaleur venue de l'extérieur à travers les murs. La matière, à changement de phase bio-sourcée que contiennent ses tubes, absorbe la chaleur à partir de 25 degrés. Elle fond, devient transparente et un motif bleu se dévoile progressivement pendant la journée. C’est une indication qui rend visible l’efficacité de son cycle d’absorption naturel.

Au regard de l’humidification et de la climatisation électrique classique, les deux objets sont des alternatives pérennes et durables.

]]>
Distinctions
news-28318 Wed, 26 Jun 2019 07:42:06 +0000 Les diplômés en Design Textile 2019 https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28318/?no_cache=1&cHash=f7f57057e80d2bd3854d140855617c88 La semaine dernière 6 élèves en Design Textile ont passé leur diplôme sous la présidence de Christine Lapostolle, enseignante chercheur. Un grand bravo à Laurie Lefèvre, Lou Durand, Margot Graziani, Adrien Giordana, Anaïs Bruyère et Chloé Saksik !

]]>
Evénements
news-28137 Fri, 14 Jun 2019 09:56:52 +0000 À l'invitation #20 présente l'ouvrage "Terra Forma, manuel de cartographies potentielles" https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28137/?no_cache=1&cHash=8863fc3a30a2b9b0321e580e699bd6b1 À l'invitation d'Aurélien Fouillet, le Centre de documentation a reçu Frédérique Aït-Touati, Axelle Grégoire et Alexandra Arènes, les auteures de ce livre, ainsi que l'éditeur Alexandre Dimos pour B42 le 26 juin 2019. Ce  travail expérimental est le résultat d’une collaboration entre deux architectes, Alexandra Arènes et Axelle Grégoire, dont la pratique est à la croisée des questions de paysage et de stratégie territoriale, ainsi qu'une historienne des sciences, Frédérique Aït-Touati. 

« (...) Cet ouvrage propose de redécouvrir autrement cette terre que nous croyons si bien connaître. En redéfinissant, ou plutôt en étendant le vocabulaire cartographique traditionnel, il offre un manifeste pour la fondation d’un nouvel imaginaire géographique et, ce faisant, politique. Si certains des phénomènes auxquels nous assistons (érosion des sols, épuisement des ressources, accélération des espaces-temps urbains, intensification des zones polluées) nous échappent par leur échelle, leur durée, leur ampleur, c’est par le développement de nos techniques de représentation que l’on peut espérer mieux les comprendre.
En mettant en « cartes » certaines propositions des sciences du Système-Terre et de la pensée écologique contemporaine, Terra Forma permet de mieux saisir leur portée politique.(...) ».

]]>
À l'invitation
news-28114 Tue, 11 Jun 2019 16:36:20 +0000 Le Centre de Recherche en Design s'officialise https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28114/?no_cache=1&cHash=5a1aee58c23d00989405015bcc176ca8 Pierre Paul Zalio, président de l’ENS Paris-Saclay, et Anne Nouguier, directrice par intérim de L’ENSCI-Les Ateliers, signent la convention qui scelle la naissance du nouveau Centre de recherche en Design. Un acte significatif et novateur pour la recherche en design. Dans un lieu mutisite entre Bastille et bientôt le plateau de Saclay, les deux co-directeurs, Anne Lefebvre, côté ENS, et Armand Behar, côté ENSCI, accueillent une équipe de chercheurs en design.
L’identité visuelle du Centre de Recherche en Design est conçue par Charles Villa.

]]>
Actualités
news-28026 Thu, 06 Jun 2019 14:51:39 +0000 Design en séminaire - dernière séance le 24 juin 2019 à 14h https://www.ensci.com/actualites/une-actu/news/detail/News/28026/?no_cache=1&cHash=92c399cf0b5bcf7cbbaa5f21f3d4127e De la recherche au design de l’expressivité et de la personnalité des agents intelligents. Le cas de Djingo, l’assistant vocal d’Orange. Cette séance est coordonnée par Elena Tosi Brandi. Les artefacts dits intelligents, dont les assistants qui interagissent par la voix et les comportements peuplent nos environnements, posent des défis, jusque-là inédits à la démarche du designer. Ces agents demandent au processus de design d’intégrer de nouveaux champs de recherche et création qui vont de la psychologie de la perception à la sémantique du langage naturel, au cinéma et au mime. Cette interdisciplinarité se matérialise à travers l’expression des comportements et des mouvements de ces agents, ainsi que du design sonore et vocal qui se trouve, plus que jamais, au centre de la conception. Or, ces nouvelles interactions demandent à reconsidérer l’utilisateur dans un nouveau statut, celui d’interlocuteur qui, en tant qu’humain, a tendance à percevoir une intentionnalité dans la voix et dans l’agentivité de ces artefacts non humains. 

Dans ce cadre innovant — mêlant recherche, cognition, création et industrie du numérique — l’équipe Design Vision d’Orange présente les nouvelles compétences et méthodes mises en place pour concevoir la personnalité et l’expressivité Djingo, l’assistent vocal, à la fois objet et interface, qui va incarner les services et délivrer une nouvelle expérience utilisateur/interlocuteur.

Les intervenants

Frédéric Mit
Designer UX. Après une formation d’architecte de l’information, il a concentré son travail dans le design de service dans le domaine de l’innovation numérique. Sur le projet Djingo, il est garant du respect de la UX, des dialogues et des services. 

Pascal Taillard 
Designer sonore, créateur de la voix et de l’expressivité sonore et des interactions vocales de Djingo. Il est le créateur et le responsable de la personnalité et des émotions qui sont véhiculées par la voix. 

Elena Tosi Brandi
Designer et chercheur. Sur le projet Djingo, elle est à l’origine de l’expression visuelle et en charge de l’expressivité qui émerge des correspondances son, mouvement couleur, comportements. Elle est également enseignante-designer au sein de l’Atelier Design et Recherche(s) auprès de l’ENSCI-Les Ateliers. 

Design en séminaire est un programme annuel de rencontres entre chercheurs, professionnels, enseignants et étudiants, un espace d’échange et de réflexion sur les enjeux de la recherche  par le design, programme initié par la recherche et le centre de documentation. 

Inscription : communication(at)ensci.com

]]>
Design en séminaire