UN STUDIO EXPÉRIMENTAL DÉDIÉ AUX OBJETS DE LA RECHERCHE

Guillaume Foissac, designer, ingénieur chercheur EDF-R&D et enseignant à l’ENSCI, encadre de mars à Mai 2018 la première formule d’un enseignement destiné aux élèves en formation initiale qui s’apparente à une initiation à la recherche.

Quelle réflexion a permis d’ouvrir ce studio expérimental* ?

L’idée de départest de proposer aux élèves, pendant leur cursus, une rencontre avec certains « objets de la recherche » qui correspondent à des  « petits bouts » du grand et vaste processus de Recherche en Design. Il s’agit d’isoler ces objets et de les traiter sous forme de petits projets. C’est un peu un prétexte pour que les élèves fassent projet en même temps qu’ils comprennent une partie de ce qui caractérise le processus de recherche par le design. C’est aussi une manière de le rendre accessible, plaisant et de le discuter ensemble.

"Si le carnet est omniprésent dans la pratique du design, on le retrouve également dans le milieu de la recherche."

Nous avons donc commencé à lister ces « objets de la recherche ».
Par exemple, lorsqu’on débute un travail de recherche, on se pose la question de « l’état de l’art ». À travers cet « objet » nous pouvons aborder ainsi les questions de  représentation, cartographie et visualisation d’une quantité importante d’informations collectées.
Ou encore « l’objet thèse », qui impose aujourd’hui un formalisme de plusieurs centaines de pages avec une typographie et des interlignages codifiés, nous amènerait à nous demander ce que pourraient être ses formes demain si on questionnait à nouveau son graphisme et sa typographie.
Autre type d’ « objet », la question de l’évaluation. Par quels processus pouvons-nous montrer que nos résultats sont probants, objectivables et apprendre de nos propres créations ? Aujourd’hui, à l’ENSCI, ces protocoles d’évaluation pour le design n’existent pas encore.

Mais le premier « objet de la recherche » que nous allons traiter ce semestre, concerne un outil que tous les élèves et les designers connaissent bien : le carnet du designer, ce carnet de dessins, croquis et notes. Celui où l’on note des éléments attrapés à la volée, ce qui se passe dans sa tête, des éléments fondateurs, mais également les entretiens menés avec d’autres, tout cela témoignant de  la façon dont on avance dans son projet…  

En quoi ce carnet correspond-il à l’un des « objets de la recherche » ?

Si le carnet est omniprésent dans la pratique du design, on le retrouve également dans le milieu de la recherche. Par exemple, il existe des carnets de laboratoire du CNRS qui sont nominatifs, normalisés et déposés à l’INPI. Ce sont encore des carnets en papier car il y a cet impératif de dépôt et de trace physique. Ces objets sont fondateurs d’une pratique de la Recherche où la façon d’obtenir un résultat est au moins aussi importante que le résultat lui-même.

"Nous entrerons dans le sujet en échangeant tous ensemble sur nos propres carnets et en expliquant ce qu’ils disent de nous, de nos pratiques et de nos projets..."

Ainsi, avec le carnet du designer, je suis en mesure de voir, de comprendre et d’outiller toute la généalogie d’un projet et ainsi de faire l’historique de mes phases intellectuelles. Je peux ensuite apprendre et objectiver mon propre cheminement, jouer avec ou le perfectionner.

Comment allez-vous procéder ?

Au sein du studio expérimental, nous allons faire intervenir des doctorants pour nous parler de leurs propres usages du carnet. Cela donnera aux élèves un panel de ce qu’il se fait comme pratiques autour du carnet et de ses usages aujourd’hui. Nous entrerons dans le sujet en échangeant tous ensemble sur nos propres carnets et en expliquant ce qu’ils disent de nous, de nos pratiques et de nos projets. Aujourd’hui, le carnet est pensé de façon relativement linéaire. Il s’agira, pour les élèves de revisiter certaines micro-fonctions de l’objet en lui donnant des spécificités et des subtilités fonctionnelles en veillant à ne jamais le dénaturer ni le formater. Il doit rester un objet éminemment intime et singulier pour chaque propriétaire.

Gardera-t-il un format papier ?

Nous allons tourner autour de l’objet papier en laissant la porte ouverte aux usages numériques qui peuvent y être associés. Car bien sûr aujourd’hui les formes numériques sont particulièrement efficaces pour capitaliser, classer, manipuler des traces de notre processus. Mais le carnet tient une autre place jouant sans doute avec d’autres registres fonctionnels et émotionnels.

L’objectif est que les élèves produisent in fine des hypothèses de format, de papier, de logique d’organisation, de contenus graphiques… en pensant aux accostages nouveaux que l’on peut imaginer avec le numérique.

Enfin, l’idée de prototyper en vue de produire et expérimenter le projet est très probable, nous espérons poser le doigt sur des petites merveilles d’intelligences et de délicatesse autour de ce premier « objet » de la Recherche.

Les studios expérimentaux sont des enseignements spécifiques conçus sur un semestre à raison d’une matinée par semaine.
La démarche de ce studio spécifique, dédié aux objets de la recherche, s'inscrit dans une politique plus globale qui consiste à installer la recherche en trois temps à l’ENSCI :
1. Initiation à la recherche : enseignements orientés recherche dans la formation initiale orientés.
2. Formation à la recherche : accueil de doctorant co-encadré par un designer ENSCI et un enseignant-chercheur d'université.
3. Accueil de chercheur : développement de programmes de recherche.


POUR ALLER PLUS LOIN

Se former à la recherche à l’ENSCI c’est intégrer dans son parcours pédagogique des expériences de recherche ;
des expériences théoriques et pratiques qui enrichissent les apprentissages de compétences permettant de poursuivre ses études en design au-delà du diplôme de l’ENSCI dans le cadre d’un doctorat.

Lire la suite


ENSCitu

Une plateforme construite par des élèves* soucieux d'apporter un nouveau moyen de communication d'abord au sein de l’école et plus "si affinité".

Lire la suite

Une identité visuelle pour l'école

L’ENSCI-Les Ateliers vous présente sa nouvelle identité conçue par le studio de graphisme Villa Böhnke. Une opportunité pour l’école de rappeler les...

Lire la suite

WALOMO A TRAVAILLÉ AVEC NOUS

Ils sont nombreux à exprimer leur curiosité, intérêt et appétence à travailler avec les élèves de l'ENSCI. Simon Wahnich, co-dirigeant de Walomo en...

Lire la suite