Matières désindustrielles

Projet d'atelier de Hugo Le Guen sous la direction de Stéphane Villard et Patrick de Glo de Besses en partenariat avec l'entreprise Triselec et l'association Art Point M, avec le label Re-collecte (approvisionnement en matière première pour l’atelier) et l’École Nationale Supérieure de Chimie de Lille (apport en expertise).

Matières désindustrielles est un projet de réemploi de gisements de déchets issus du transport de logistique et de l’événementiel.  La palette uni-rotation et l’alucobond sont des produits industriels dont les qualités techniques et d’usage ne sont plus à démontrer. Pourtant leur usage implique que leur durée de vie soit limitée à quelques jours. Autant d’énergie gâchée à produire des objets  voués à êtres au mieux recyclés, au pire incinérés  ou enfouis. Il s’agit de s’approprier ces déchets comme  matières seconde. En modifiant leur aspect, voir leur état de surface, ces gisements se voient de fait de la connotation qui leur est attachée. D’un aspect normé industriellement à un aspect plus artisanal. 

Une fois désindustrialisées, ces matière peuvent  être exploitées à différentes échelles de l’habitat : 
— Des parements muraux intérieur et extérieur. 
— Des habillages linéaires tels que des encadrements ou des plinthes. 
— Des habillages décoratifs ponctuels comme par exemple des poignées. 
— Du petit mobilier démontrant les qualités plastiques et techniques de la matière. 

Et par ces différentes applications, tenter d’absorber par le sur-cyclage des quantités importantes de déchets.

No news available.