La recherche s'expose au Pavillon de l'Arsenal

Première exposition pour l'Agora du design, au Pavillon de l'Arsenal avec les travaux des designers-lauréats dont Samuel Tomatis, diplômé du Mastère Spécialisé en Création et Technologie Contemporaine, Pablo Bras et Laure Garreau, diplômé.es en Création Industrielle. À voir du 10 juin au 19 septembre 2021.

Pour la première fois, l'association Agora du Design met en lumière et expose cinq lauréats : quatre recherches en design et un projet d'exposition. Cinq approches différentes portées par un même engagement pour une nouvelle façon de penser et de faire du design aujourd'hui en France, cinq projets qui ouvrent de nouvelles pratiques pour demain - cinq recherches qui s'exposent pour continuer de se développer bien au-delà de cette manifestation, bien au-delà des frontières de l'Agora du Design.

Samuel Tomatis expose Alga, son travail à partir de l'utilisation des algues. Ici, l’algue n’est pas considérée comme un déchet polluant mais plutôt comme une mine de matière première permettant la création d’un nouveau matériau. Dans une démarche d’éco-conception, ce projet passe par toutes les étapes du cycle de vie des objets, depuis l’extraction de la matière jusqu’à sa transformation en passant par le transport puis le stockage. Une façon de mieux penser la fin de vie des objets. Il a reçu la bourse Agora 2018.

Pablo Bras expose, quant à lui, Réseaux Disponibles, une recherche dans le champ de l’énergie. Point de départ : les micro-phénomènes (naturels et artificiels) au sein des milieux. Grâce aux outils et procédés du design, il développe des principes techniques réduits, ouverts et flexibles avec comme objectif constituer une méthode de recherche et développement attentive aux milieux investis. Avec la bourse Agora, il a travaillé particulièrement sur des dispositifs éoliens, dans une démarche à la fois formelle et technique. Il a remporté la bourse de recherche 2019.

Laure Garreau, membre du Centre de Recherche en Design (CRD) ENSCI-Les Ateliers/ENS Paris-Saclay, a reçu le prix Agora de l'écriture remarquable 2019 avec Une exposition oubliée : Jean Prouvé industriel du bâtiment (21 janvier-31 mars 1964. Réussite ou échec ?. Cet architecte et designer français a eu une approche industrielle de la construction et des préoccupations concernant l'intégration du bâti à l'environnement. En 1964, il s'implique personnellement dans la conception et la scénographie d'une exposition dans laquelle il souhaite expliquer précisèment son travail. Or, cette exposition est restée dans l'anonymat. Cet oubli soulève la question de légitimation du travail de Jean Prouvé, de son vivant, et les tensions entre monde industriel et création en France.

Pour l'année 2021, trois ENSCIens, diplômé.e.s en Création industrielle sont en lice pour la bourse Agora pour la recherche : Marine Rouit Leduc et le collectif Units (Roman Weil et Tom Formont).

Fondée en 1983 par Claude Lévy-Soussan, la Bourse Agora est soutenue depuis 1990 par le ministère de la culture, et depuis 2008 par le Fondation d'Entreprise Hermès. D'un montant de 15 000€, elle est attribuée tous les deux ans à un designer professionnel de moins de 40 ans qui souhaite réaliser un projet personnel. Le jury, composé de designers, de responsables de création, de journalistes et d'industriels, s'attache à distinguer les candidats dont le projet se situe dans les domaines du mobilier et du design de produit, portant une attention particulière à la prise en compte des technologies avancées, de l'innovation et du développement durable. Le nouveau président de la Bourse Agora pour le Design est Bernard Moïse, designer, diplômé de l'ENSCI en 1991.


"Des voix dans la mienne" par Emmanuelle Becquemin

Diplômée en Création Industrielle, Emmanuelle Becquemin propose une performance scénique, préfigurant sa thèse de doctorat, le 29 octobre à 14h, à la…

Lire la suite

Ezio Manzini à l'ENSCI

Dans le cadre du séminaire "Design et écologie relationnelle", organisé par l'ENSCI – Les Ateliers, ENSA Paris – La Villette et HESAM Université, la…

Lire la suite

Le sommeil en question au Design China Beijing show

Les élèves de l'ENSCI - Création industrielle et Design textile - ont travaillé sur la thématique du sommeil, en partenariat avec la société…

Lire la suite