Deux ENSCIennes lauréates du prix BoisBuchet residency award 2021

Miriam Josi et Stella Lee Prowse, diplômées du Master of Science, Nature-Inspired Design®, remportent le prix avec leur projet « Une exploration bio-inclusive avec le mycélium »

Miriam Josi et Stella Lee Prowse sont diplômées de la première promotion du Master of Science " Nature Inspired Design" à l'ENSCI-Les Ateliers, à Paris. 

Leur projet commun "Back to dirt", une exploration "bio-inclusive" avec le mycélium, est une extension de leurs diplômes individuels. Alors que la recherche de Miriam porte sur la myco-collaboration et le design vernaculaire, la thèse de Stella explore le rôle de l'observation dans les méthodologies de design bio-inspirées.

Alors que la myco-fabrication produit des matériaux bio-circulaires à partir de déchets par le biais de processus respectueux de la vie, et constitue une alternative prometteuse aux méthodes de fabrication industrielle traditionnelles, cette enquête reconnaît une disparité entre la façon dont le mycélium est utilisé dans le design et son rôle dans l'écosystème. En laboratoire, le mycélium est cultivé dans un environnement stérile et isolé, alors que dans la nature, l'organisme prospère grâce à la diversité du sol et des relations. C'est dans cette déconnexion qu'elles ont identifié une opportunité d'étendre la myco-fabrication en intégrant tout le potentiel du mycélium (comme la remédiation) dans le processus. "Back to dirt" cherche à défier la trajectoire actuelle de la myco-fabrication, au lieu d'isoler l'organisme, l'objectif étant d'embrasser ses interrelations afin d'imaginer de nouvelles façons de faire qui bénéficient au plus qu'humain.

Le Domaine de Boisbuchet est un centre culturel de renommée internationale situé dans le sud-ouest de la France, entouré de 150 hectares de nature protégée. Il accueille de nombreux événements, des ateliers de design et d'architecture aux expositions et aux résidences. Boisbuchet a offert à Josi et Lee Prowse l'occasion d'amener le laboratoire dans la nature, de repenser les outils et les environnements du processus de conception et, finalement, de remettre en question les méthodes de contrôle de la biocollaboration. Une semaine d'immersion a permis de transposer leur projet dans la localité du domaine de Boisbuchet, de recenser les champignons locaux, d'étudier les sols, de se procurer des déchets locaux comme substrats, de quitter le laboratoire stérile et de repenser les moules finis pour qu'ils puissent être perméables, flexibles et biodégradables. L'exploration en cours, qui consiste à considérer le sol comme le moule, permet d'imaginer des processus de fabrication plus intégrés, susceptibles de régénérer nos écosystèmes.

La pratique de l'atelier Aléa , co-fondé par Josi et Lee Prowse, brouille les frontières des disciplines et vise à établir une relation plus profonde entre le design et l'environnement. Dans ce projet, la myco-fabrication devient une collaboration immersive et réciproque avec des systèmes vivants, offrant de précieuses leçons d'humilité et d'interdépendance multi-espèces. Fortes de cette expérience commune, les deux designeuses définissent aujourd'hui une approche de conception qui embrasse l'inconnu et reconnaît les limites du contrôle humain. 


Mind Map au Palais de Tokyo

Les lauréats Audi Talents 2020 exposent leurs projets de diplôme, trois d’entre eux sont issus de l’ENSCI. À voir au Palais de Tokyo du 26 novembre au…

Lire la suite

Penser et créer des "Mondes Nouveaux"

Parmi les projets, issus de tous les domaines de la création, retenus pour la commande publique lancée en 2020 par l'Elysée en réponse à la crise…

Lire la suite

Une ENSCIenne remporte la Bourse de la Recherche Agora du Design 2021

Marine Rouit-Leduc, diplômée en Création Industrielle, remporte la Bourse de la Recherche Agora du Design 2021 avec son projet "La couleur de la…

Lire la suite